furiani supporters

Mal en point, le Sporting peut se relancer ce soir en gagnant son match en retard contre Nantes. Un match décisif dans la course au maintien.

Avec 23 points au compteur en 26 matchs, il s’agit du plus faible total depuis 1970/71 ! Bastia s’était pourtant maintenu cette saison-là. De quoi donner un peu d’espoir. Dans tous les cas, 6 victoires sont nécessaires sur les douze matchs restants pour se maintenir en Ligue 1. En sachant que le bilan actuel est de 5 victoires en 26 matchs. C'est dire l'ampleur de la tâche. Il faudra donc commencer dès ce soir, avant un autre rendez-vous important samedi contre Saint-Étienne.

Après la lourde défaite encaissée sans réagir à Angers (3-0), les Bastiais devront montrer un tout autre visage pour prendre les trois points et décrocher enfin une victoire en 2017.

Il serait temps également de redevenir conquérant à Furiani, une condition primordiale pour atteindre l’objectif du maintien. Malgré les bons nuls récemment contre Nice et Monaco, le Sporting affiche un bilan calamiteux à domicile (20e !), avec seulement 2 victoires sur les dix derniers matchs. En comparaison, le SCB était en moyenne 8e du classement à domicile sur les quatre dernières saisons.

classement domicile 27e

Rui Almeida a très bien résumé la situation hier en conférence de presse : « Nous devons être les rois à domicile. Nous serons plus forts si nous sommes ensemble, je veux voir une identité sur le terrain. »

Le manque de réussite, la malchance, les poteaux, les blessés... Des excuses entendues maintes fois pour expliquer les mauvais résultats. Mais rien ne peut expliquer le manque d’agressivité et la passivité observés samedi dernier à Angers et sur d'autres matchs. Des valeurs pourtant élémentaires que les Bastiais se doivent de retrouver au plus vite pour provoquer la réussite et entamer une dynamique positive.

En espérant que le fameux électrochoc opère ce soir pour la première de Rui Almeida sur le banc du Sporting. Furiani doit redevenir une citadelle imprenable pour les adversaires, et non pas le Club Med où la plupart des adversaires repartent avec des points. Cela passe aussi par la présence et le soutien des supporters turchini. Tutti in Furiani !

Vous pourriez aimer...

Fil Info