Le Président du S(E)C Bastia de 1933 à 1973, Victor Lorenzi.

Sous sa présidence, le Sporting glana pas moins de 8 titres de Champion de Corse et 8 Coupes de Corse. Ambitieux et visionnaire, il souhaitait porter le club à un niveau supérieur, le SCB ayant tout remporté au niveau régional.

 

L'accès du SC Bastia au Championnat de France Amateur

Cependant, la Fédération Française de Football refusait en 1958 qu’un club corse puisse évoluer dans le Championnat de France Amateur (CFA). Avec l’aide de Jean Zuccarelli, alors Président de la Ligue Corse de Football, Victor Lorenzi parvint à faire annuler ce règlement insensé et discriminatoire. Ceci permit au Sporting, après avoir terminé champion de Corse lors de la saison 1958/59, d'accéder au CFA, qu'il quittera au bout de deux ans seulement (lors de la saison 1960/61).

En 1961, le principe qu’un deuxième club corse puisse évoluer en CFA fut accepté (le Conseil National imposait avant cette date une clause stipulant qu'en « aucun cas, la Corse ne saurait prétendre à avoir plus d'un représentant en CFA »), ce qui permit au Gazélec Football Club Ajaccio (GFCA) d'accéder à son tour au championnat national amateur.

Champions de Corse en 1963, les Bleus retrouvèrent le CFA, deux ans après l'avoir quitté. Le 31 mai 1963, le Sporting fusionna avec le voisin de l'Etoile Filante Bastiase, pour former le Sporting Etoile Club Bastiais, aussi connu sous l'acronyme SECB.

Au terme de la saison 1964/65, le Sporting termina 2ème de la poule Sud-Est de CFA, derrière le GFCA. Ce dernier ne souhaitant pas accéder à l’échelon supérieur de la Division 2, le SECB et son Président Victor Lorenzi en tête, pensèrent ainsi à rejoindre la D2 à la place du club ajaccien.

L'équipe du SC Bastia en CFA (1965).

A la fin du mois d’avril 1965, une entrevue se tenait avec M. Chiarisoli, le Président de la Fédération Française de Football et du groupement professionnel de l'époque. Le Sporting Club de Bastia avait obtenu le droit d'évoluer, pour la première fois de son Histoire, en Division 2, marquant ainsi l’entrée du SECB dans l’ère du football professionnel.


 

Le SC Bastia accède au niveau professionnel

 

La Division 2

1965/1966
Après avoir acquis la montée en Division 2, le SECB engage l’entraineur Jules Nagi. Etienne Sansonetti et René Ferrier (capitaine de l’Equipe de France, 24 sélections) en provenance de Saint-Etienne venaient renforcer l'équipe, tout comme Boukhalfa, qui connaissait déjà Bastia pour y avoir évolué en CFA lors de son service militaire. Ils permirent de réaliser une très bonne saison. Les Bleus terminèrent 4ème pour leur première saison au niveau professionnel.

1966/1967
Sous la houlette de Lucien Jasseron, qui avait remplacé Jules Nagi à l’été 1966, les joueurs du Sporting terminaient 3ème du classement. Mais seulement les deux premiers montaient alors... Cette saison là, l’AC Ajaccio était sacré Champion de D2, et accédait à l’élite du football français.

1967/1968
La saison 1967/1968 fût la bonne. Grâce à une attaque portée par Robert Blanc et Franck Fiawo, qui inscrivirent à eux deux près de la moitié des buts bastiais, et une défense de fer (Gandolfi, Farina, Vincente, Borowski...), le SECB était sacré Champion de D2 et rejoignait à son tour la Première Division.

L'équipe du SC Bastia championne de D2 en 1968.

 

 

La Division 1

1968/1969
Lors de cette première saison parmi l’élite, l’équipe allait être renforcée notamment par Serra, Blanchard et Mekloufi, en provenance de St Etienne. Malgré une première partie de saison difficile (15ème sur 18), l’équipe se reprit après la trêve (grâce notamment à un Mekloufi entraineur-joueur qui remplaçait Lucien Jasseron) et termina à une honorable 6ème place en 1969.

Claude Papi à l'âge de 20 ans, en 1969.

 

1969/1970
La saison 1969/70 fût en revanche bien plus compliquée, et le club termina 17ème sur 18. Il dû son maintient grâce à sa place de barragiste. En 1970/1971, le Sporting terminait in-extremis 17ème d’un championnat qui comportait alors 20 équipes, grâce à 7 victoires consécutives à Furiani.

L'équipe du SEC Bastia en D1 (1969-1970).

 

1971/1972
La saison 1971/1972 allait sonner le réveil du SECB avec l’arrivée de Pierre Cahuzac, l'ancien entraîneur (et joueur) du GFCA notamment, qu'il porta aux sommets du CFA avec quatre titres de champion. Le club termina neuvième et atteignit la Finale de la Coupe de France, perdue le 4 juin 1972au par Parc des Princes face à l’OM (2-1), futur champion cette année-là.

Le 26 juillet de la même année, le Sporting prenait sa revanche sur les Olympiens et remportait le Challenge des champions (désormais appelé Trophée des champions, opposant le champion au vainqueur de la Coupe), grâce à sa victoire 5 buts à 2 au Stade de Bon Rencontre à Toulon.

L'équipe du SECB lors de la saison 1971-1972.

L'équipe du SEC Bastia finaliste de la Coupe de France 1972.

 

1972/1973
Le 14 septembre 1972 avait lieu la rencontre SECB - Atletico Madrid en Coupe des Coupes(C2). La rencontre se joua à Timizzolu (le Stade Armand Cesari n'étant alors pas homologué par l'UEFA pour les rencontres européennes), qui se soldera par un match nul (0-0), malgré que les bastiais eurent touché par deux fois les montants.

Au match retour, les Bleus ouvraient la marque par Félix mais furent finalement défaits 2 buts à 1 à Vicente Calderon, éliminés dès le premier tour. Mais cette expérience européenne fût une mise en bouche de ce que le Sporting connaitra quelques années plus tard...

Au terme de cette saison où le club termina une nouvelle fois neuvième, Victor Lorenzi céda sa place à Paul Natali. Après 40 ans passés à la tête du SECB, l'emblématique président bastiais quittait la direction d'un club qu'il aura mené de l'amateurisme insulaire, jusqu'à l'Elite nationale du football.

« Je n'ai jamais trompé ma femme. Et pourtant, j'entretiens une maîtresse depuis trente ans. Une maîtresse vénale, luxueuse, tapageuse, exigeante ; une maîtresse que j'adore et qui ne me le rend pas toujours ; une maîtresse que j'ai voulu plaquer plus d'une fois mais que j'aurai dans la peau jusqu'à mon dernier souffle ; une maîtresse unique au monde : le football. » Victor Lorenzi

L'équipe du SECB lors de la saison 1972-1973.

 

Articles similaires

Fil Info

Classement