L'Hôtel de Ville de Arad, Roumanie.

Interview vidéo de Theodor, supporter roumain du Sporting Club de Bastia. Merci à lui pour avoir pris le temps de réaliser cette interview avant son arrivée à Bastia. Nous lui souhaitons un bon voyage et lui disons à bientôt à Furiani !



Je remercie Spiritu-Turchinu qui m'a offert la possibilité de faire cette interview, je me sens très honoré. Je vais répondre en bref aux questions posées, je m’excuse pour mon français assez mauvais, je vais l’améliorer en Corse.


Bonjour, tout d'abord peux-tu te présenter brièvement ?

Salut, je m'appelle Theodor, j'ai 24 ans, je suis roumain et j'habite à Arad.


Peux-tu nous parler un peu de ton pays ?

La Roumanie est un pays super, il y a tout ce que vous voulez, des paysages superbes des montagnes jusqu'à la mer, il y a des monuments majestueux, nous y avons la meilleure nourriture, de bonnes musiques, des gens hospitaliers et les plus belles femmes du monde. C'est très bien d'y venir en vacances, mais vivre ici est assez difficile à cause de la corruption et de la pauvreté.


Comment est venue ta passion pour le SC Bastia et quels-sont les matchs qui t'ont marqué ?

J'ai commencé à aimer Bastia dès 1997, quand a eu lieu le match Bastia-Steaua Bucarest en Coupe de l’UEFA. J'ai été très triste de cette élimination, mais j'ai été heureux parce que j'ai pu voir une équipe merveilleuse, avec des supporters dévoués. Les matchs qui m'ont impressionné le plus ont été : Bastia – Steaua Bucarest en 1997, Bastia – Lorient en 2002, Bastia – Marseille en 2004, Strasbourg – Bastia en 2005; c’était un jour triste, j’ai été impressionné par André qui a beaucoup pleuré à la fin du match. Puis, Bastia-Strasbourg en 2010, la victoire dans la dernière minute, en infériorité, avec le match à huis-clos et le mauvais temps. Les supporters ont chanté pendant tout le match derrière le stade, c'était la chose la plus importante que les supporters peuvent faire pour une équipe ! Respect éternel pour ces supporters !


Tu vas bientôt venir vivre en Corse, comment prépares-tu ton départ et ton premier match à Furiani ?

Le 13 avril j'arriverai en Corse, je suis ému, heureux et un peu effrayé, mon rêve est de pouvoir rester en Corse, pour être près de l'équipe et des supporters du Sporting. La seule chose qui me fait peur est l'impossibilité de trouver un travail pour pouvoir vivre, je travaillerais partout pour pouvoir rester à Bastia. Je suis ému de donner le coup d'envoi de Bastia - Beauvais, toute la Corse sait combien j'aime cette équipe ! Ca serait le plus beau jour de ma vie !

Fil Info