Olivier Vannucci

Interview du défenseur et capitaine de la réserve du Sporting, Olivier Vannucci, qui revient sur l'excellent début de saison de son équipe et qui évoque notamment la victoire dimanche sur le terrain de l'AC Ajaccio.


Alors Olivier, après une intersaison mouvementée, tu tiens finalement ta place au sein de la défense Bastiaise. Qu'est-ce qui t'a poussé à rempiler ?

Oui c'est exact, et bien j'ai rencontré les dirigeants et le président qui m'ont fait une proposition des plus honorables, que je ne pouvais en aucun cas refuser. Et comme je l'ai dis dans la précédente interview, le Sporting reste mon club, dans lequel j'aimerais signer professionnel.


Tu as cette saison le brassard de capitaine, et de nouveaux éléments sont arrivés dans le groupe. Quel était ton message pour tes nouveaux coéquipiers en début de saison ?

Les intégrer au maximum, ce que je fais depuis le 13 juillet. Bosser, bosser et encore bosser pour que tout le monde travaille dans la sérénité, sans se prendre la tête, ce qui marche plutôt bien car nous faisons un très bon début de championnat.


Tu parles justement du début de saison, avec 4 victoires et 1 nul... A quoi est dû ce départ fulgurant ? Une meilleure préparation ? Un meilleur groupe ? Un nouveau coach ?

Je pense grâce à une très bonne préparation, de bons matchs amicaux. Tout le monde est concerné, personne ne se prend pour quelqu'un d'autre. Il y a vraiment une très bonne ambiance dans le vestiaire.


Vous avez corrigé ce week-end l'Ours Ajaccien sur ses terres, et tu marques d'ailleurs lors de cette rencontre. Un bon coup au moral personnellement et collectivement ? Parles-nous du match.

Oui exactement, ça m'a fait quelque chose de gagner à Ajaccio chez moi, et de marquer par la même occasion devant toute ma famille, ça fait toujours plaisir. Après je ne cache pas qu'on a eu du mal à entrer dans le match car l'ACA nous pressait très haut, et la fatigue du bus se faisait ressentir. Par la suite, on a pris le jeu à notre compte.

Au retour des vestiaires, je marque de la tête sur un corner tiré par Nico (Di Fraya), N'Diaye doublait la mise après avoir pris de vitesse l'arrière gauche. A la 77e minute, je me fais expulser pour avoir fais justice à mon coéquipier Di Fraya. Enfin Sarasar achevait tout espoir ajaccien à quelques minutes de la fin. 0-3 !


Pour finir, comment vois-tu le reste de la saison ? Tes pronostics ?

Personnellement, je suis persuadé qu'on peut faire quelque chose cette saison, tout en gardant le même état d'esprit et la même volonté comme on a eu lors des 5 premiers matchs. Mes pronostics sont très simples et notre objectif à tous, c'est de finir le plus haut possible et pourquoi pas, avec un effectif de qualité mais jeune... créer la surprise qui serait d'évoluer à l'échelon supérieur la saison prochaine.


Propos recueillis par Panuramizzu

Fil Info