En conférence de presse avant le match Metz-Angers ce matin, l’ex entraîneur bastiais Frédéric Hantz a évoqué la catastrophe de Furiani et a souligné l’importance de la sacralisation du 5 mai.

hantz

« Au-delà de Bastia et de la Corse, d’autres personnes parlent du 5 mai. J’ai été particulièrement affecté, en 1992 j’étais devant ma télévision, et j’ai vécu 5 ans à Bastia. En vivant là-bas, tu perçois tous les jours ce qu’a été cette catastrophe au niveau du quotidien de certaines personnes, des souffrances et des blessures qui ne sont pas encore refermées. Et l’évènement en lui-même est une catastrophe du football français. Ce n’est pas une catastrophe corso-corse, c’est la plus grande du football français.

C’est bien que le dialogue soit aujourd’hui mis en place entre le collectif des victimes, la FFF, la LFP et les instances politiques. Il est important que les gens prêtent une oreille attentive au collectif des victimes, on se doit d’écouter leurs recommandations. C’est bien que cette journée soit sacralisée. »

 

Plusieurs clubs, joueurs et personnalités ont également rendu hommage aux victimes du drame de Furiani.

Vous pourriez aimer...

Fil Info