Stéphane Rossi s'est montré satisfait de la deuxième victoire de rang hier contre Bastia-Borgo (0-3), malgré une première mi-temps moyenne. L'entraîneur bastiais a également salué le bon arbitrage de M. Rouchette.

rossi

« Une victoire 3-0 ça fait plaisir, mais je pense qu’il faudra repasser pour la manière. En première mi-temps elle n’y était pas. On a le bonheur d’ouvrir le score sur corner. On a été en difficulté dès l’entame de match. Il y a peut-être un facteur qui nous a pénalisés, on a débuté le match à 18h15 au lieu de 18h00. Les joueurs se sont un peu refroidis.

On a fait une deuxième partie de première mi-temps plus cohérente, mais ce n’était pas suffisant. On a rectifié le tir en deuxième période, car on avait des problèmes dans l’entrejeu, avec des déplacements sur les côtés qui n’étaient pas ceux que je voulais, on n’avait pas de solutions pour sortir le ballon. Ça a été rectifié à la mi-temps en passant en 4-3-3. Manset est efficace quand il est dans l’axe du jeu et qu’il mobilise la défense adverse.

Quand on mène 2-0 c’est un peu plus simple, à 3-0 ça l’est encore plus. On avait un bloc très compact, c’était volontaire de laisser le ballon à Borgo pour pouvoir les contrer. Ça s’est passé comme on voulait sur la deuxième mi-temps.

Bocundji Ca, comme quelques autres, manque de rythme, il n’est pas au top.

On ressent moins la fatigue quand on a gagné. A partir de ce soir, on pourra commencer à regarder le classement. J’aurais voulu être en Coupe de France, ça nous aurait permis de faire plus de matchs, de donner du temps de jeu supplémentaire à certains joueurs. Ce soir je suis content car on valide beaucoup de choses.

Un dernier mot sur l’arbitrage, je n’ai rien dis jusqu’à aujourd’hui. Ce soir, on a eu un arbitre qui a été à la hauteur, il a été très bon. Il fallait le dire car depuis le début, on a eu quelques petits problèmes qui m’ont assez perturbé. Quand on arrive dans un environnement comme Armand-Cesari, j’avais peur qu’on vienne avec un mauvais raisonnement, qu’il fallait montrer qu’on n’avantageait pas le Sporting. Mais entre le fait de ne pas avantager le Sporting et être juste, il y avait un monde sur certains matchs qu’on a joués ici. »

 

Patrick Valéry (entraîneur de Bastia-Borgo) : « C’est une défaite logique. Quand on entre sur le terrain et qu’on a pas envie de jouer, quand on n’a pas de volonté, on ne peut pas gagner des matchs. On n’est pas allé assez vite devant, on pas gagné de duels, on a été trop timides. Moi qui ait été un combattant sur le terrain par le passé, je suis très déçu par le comportement des joueurs qui ont manqué d’engagement. Pourtant il y avait du monde, un belle pelouse, des conditions idéales. On vise le maintien mais je ne m’inquiète pas pour ça ! » (via Corse Net Infos)

Vous pourriez aimer...

Fil Info