Jean-Louis Leca a évoqué hier sur RMC les raisons de son départ à l’AC Ajaccio, malgré plusieurs propositions de clubs du continent.

leca

« Le président Geronimi m’a dit qu’il voulait construire autour de moi, Yannick, Toto Squillaci, Gilles Cioni... Il voulait rebâtir une équipe pour remonter. [...] En aucun cas je n’imaginais que le club allait couler. J’ai refusé certaines propositions, dont Strasbourg. Si on m’avait dit : "fais attention car on est à la limite du KO", forcément j’aurais préféré aller jouer en Ligue 1. J’ai toujours œuvré pour le football corse. Il n’y a aucune trahison (de signer à l’ACA), je ne vois pas pourquoi on polémique là-dessus. Tout le monde connait l’attachement que j’avais à mon club et ça a surpris certaines personnes. Plutôt que de signer à Tours ou Brest, j’ai privilégié l’aspect familial. Ligue 2 pour Ligue 2, autant rester en Corse avec ma femme et mes enfants. [...] Mon rêve ultime ça aurait été de terminer chez moi. Après il faut bien vivre et continuer à avancer. Il y a des investissements, des impôts à payer... Personne ne me menace. Je suis descendu à Bastia le week-end dernier, beaucoup de gens m’ont dit : "c’est la première fois qu’on regarde un match de l’ACA, parce que tu y es". J’espère performer à Ajaccio comme je l’ai fais avec Bastia. Le plus important c’est de porter le plus haut le football corse, pour rendre à tous ces gens ce qu’ils m’ont apporté quand j’étais jeune. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info