La réaction de Jean-Louis Leca après le match nul contre Nice (1-1) hier.

« Vu les circonstances, l’expulsion de Yannick très tôt en seconde mi-temps c’est un bon point, a-t-il déclaré à SCB TV. Ce qui est dommageable c’est d’avoir eu autant d’opportunités et de ne pas avoir réussi à concrétiser les erreurs niçoises. Il faut continuer, on restait sur deux défaites en coupe de France et à Nancy, on a arrêté la mauvaise spirale. Maintenant il faudra battre Caen samedi pour prendre trois points. Ce soir on a démontré qu’il y a du cœur et du courage. Personne ne lâche, il faudra continuer avec cet état d’esprit là pour s’en sortir, et on s’en sortira. Les problèmes d’effectif on les a, on ne va pas se lamenter et se mettre à pleurer. Pour le mercato, pour le moment nos dirigeants sont en train de faire des très bon choix, on l’a vu avec Lindsay Rose qui a été très bon ce soir et avec Prince Oniangué qui marque. Maintenant on espère un bon cadeau, un bon attaquant qui marque dix buts, avec Enzo ça ne sera pas trop mal. Yannick Cahuzac fait deux fautes il prend deux jaunes. On ne conteste pas les fautes mais à un moment donné, c’est bien d’avoir un peu de psychologie sur ces choses-là. Maintenant c’est passé, on ne va pas crier au scandale non plus. »

Au micro de RMC : « Ce soir si on a réussi à prendre un point c’est parce qu’il y a un groupe qui travaille depuis le début de la saison, parce qu’il y a un état d’esprit et qu’on ne lâche pas. On n’a pas été récompensé contre Marseille en perdant sur la fin alors qu’on aurait mérité beaucoup mieux. Ce soir on est récompensé même s’il a fallu serrer les dents à la fin. Je pense qui si on avait eu un vrai attaquant, on aurait plus pu leur faire mal. Quand on joue à dix on se dit qu’il faut tenir et prier. Yannick Cahuzac est quelqu’un qui donne tout sur le terrain et qui est prêt à mourir pour ses coéquipiers. Si monsieur Turpin a un peu plus de psychologie, je pense qu’on peut finir à onze.

Je suis passé d’un rôle de doublure à numéro un. J’ai eu la chance d’avoir deux grands gardiens devant moi qui sont Nicolas Penneteau et Micka Landreau. Le fait de discuter avec des gens comme ça fait progresser parce qu’il y a une expérience énorme. Je me suis nourris de tout ça. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info