Jean-Louis Leca s’est exprimé ce soir sur RMC à propos de son expulsion injuste à Lyon et du rapport d’après-match de M. Schneider, qui a confirmé une faute pourtant inexistante du gardien bastiais.

« Ce n'est même pas de la colère... J'étais en colère après Saint-Étienne, où mes mots avaient dépassé ma pensée, mais là ce n'est pas de la colère. C'est plus de l'incompréhension. Tout le monde peut se tromper, d'accord. Sur mon expulsion, on peut avoir la sensation qu'il y a faute et que le rouge est logique. Sauf que je ne le touche pas.

Je me dis que ce n'est pas grave, que l'arbitre a pu se tromper. Mais quand je vois dans le rapport qu'il confirme qu'il y a faute et qu'il en rajoute une couche en disant que j'ai pris mon temps pour sortir, je ne comprends pas !

Je n'en veux pas à Fekir, ni à Lyon ou même à l'arbitre. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que je prends deux matches ferme. J'espère que la commission de discipline verra que l'arbitre s'est trompé, sinon je ne jouerai ni Montpellier, ni Nice, a-t-il poursuivi. Je ne dis pas que les arbitres sont contre Bastia. Je pense juste que l'arbitre voulait clairement m'enfoncer. Je veux simplement constater un truc : un carton rouge a récemment été retiré à Balotelli. Je ne comprendrais pas qu'on ne fasse pas la même chose pour moi. »

 

 

> Voir aussi :

Vous pourriez aimer...

Fil Info