Jérôme Rothen a longuement évoqué dans l’émission L’afterfoot sur RMC la différence de traitement des instances et des arbitres envers le Sporting Club de Bastia. L'ancien joueur bastiais évoque notamment un « formatage » des arbitres envers Bastia.

« Ils ont annulé certains cartons rouges cette saison, j’espère qu’ils annuleront celui de Jean-Louis Leca. La Commission de discipline ne tape pas facilement sur Bastia d’ailleurs... Bastia n’est pas arbitré comme les autres, et je l’ai vécu donc je suis bien placé pour le savoir. Certains disent : « à domicile ils sont avantagés », mais c’est souvent le contraire. Il y a un contexte particulier à Bastia, c’est une terre de football. Il n’y en a pas beaucoup des régions de foot en France. Là-bas tu sens une vraie passion pour le foot, c’est une religion. Comme ça peut se passer dans plein de clubs à l’étranger. Quand tu voyages un peu, tu te rends compte que dans beaucoup d’endroits en France, le football c’est secondaire. Mais dans certains endroits, comme à Bastia, il y a une atmosphère particulière. Il y a de la pression, de la passion, car les gens ont envie de voir leur équipe gagner et ils transmettent ça aux joueurs.

Les joueurs corses sont un peu le garant de cela dans le vestiaire, ils transmettent ça aux joueurs qui viennent d’ailleurs. Ils disent : « regardez la passion des gens, il faut qu’on arrive à se transcender ». Et souvent au stade Armand-Cesari, il y a l’envie de faire mal à l’adversaire - dans le bon sens du terme - et de mettre la pression avec le public. Et les arbitres sont formatés, on leur répète : « attention tu vas arbitrer à Bastia ». Prenons l’exemple de Yannick Cahuzac à Lyon, où il fait deux fautes : deux jaunes et un rouge. Ce mec-là est pas arbitré comme les autres. J’ai joué avec lui en Ligue 2, il était par moments un peu dingue, il pouvait sortir du match. Mais il a progressé et aujourd’hui, par rapport à ce qu’il était, c’est un agneau. Et là il fait deux fautes, il prend un carton rouge, est-ce logique ? Ça me dérange que certains arbitres soient formatés à un discours et tapent là où ça fait mal. Bastia n’est pas arbitré comme tout le monde.

Aujourd’hui en termes de sécurité pour les arbitres et les équipes adverses, faut arrêter il ne se passe plus rien. Je suis sûr que si tu fais arbitrer Bastia par des arbitres étrangers, Bastia passerait dans la première partie du tableau au niveau du fair-play. Depuis la remontée en L1, Bastia est quasiment toujours dernier du classement fair-play, ça signifie qu’ils ne sont pas arbitrés de la même façon. Avant d’arriver à Bastia je n’avais jamais pris de cartons rouges, quand j’y ai joué j’en ai pris deux. Les instances du football français font en sorte que Bastia soit puni pour que le club descende. Je n’ai jamais vu autant de gamins dans un stade de football qu’à Bastia. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info