Le Sporting a violemment chuté à Marseille ce dimanche soir sur le score de 4-1.

Un prestation très faible des bastiais ce soir, peu entreprenants, peu inspirés, jouant très bas, les hommes de Ghislain Printant ont été privés de ballon et c'est assez logiquement qu'ils se sont inclinés sur un score qui révèle la physionomie du match.

Dès la 15ème minute de jeu, Benjamin Mendy ouvre le score grâce à une superbe frappe sur un corner intelligemment joué par les marseillais. La réaction des  turchini ne se fait pas attendre et ces derniers mettent mieux le pied sur le ballon et se crée quelques occasions surtout en contre-attaque. Les bleus privés de Kamano et Djiku, deux éléments importants du dispositif bastiais, subissent le jeu jusqu'à la pause sans néanmoins connaître de véritable danger.

À l'inverse de cette fin de première période, Bastia n'y est pas et c'est logiquement dès la reprise qu'Alessandrini perfore la défense bastiaise et inscris le but du K.O.

En clair, trop d'espaces laissés, une défense trop attentiste et qui se jette, c'est ainsi que le Sporting encaisse deux autres buts pour être mené 4 à 0 à 20 minutes du terme. Le but de Brandao n'y changera rien, le Sporting paye cash son manque de sérieux défensif et son manque d'animation offensive...

Nous retiendrons donc le bon match de Palmieri, le bastiais le plus combatif ce soir, la bonne première mi-temps de la charnière Toto-Modesto mais surtout le relâchement défensif notable après le second but olympien, et l’extrême passivité sur les coups de pieds-arrêtés...

Un match terne, mauvais, sans folie offensive et c'est tout naturellement que les hommes de Printant se devront de réagir contre Nice samedi prochain.

Vous pourriez aimer...

Fil Info