Claude Ferrandi fait le point sur l'actualité du Sporting

Claude Ferrandi était jeudi l'invité de l'émission "In Tantu" et "Foot è Basta" sur Via Stella, dans lesquelles il a notamment évoqué la demande du club auprès des instances pour devenir site pilote, la perte financière causée par la situation sanitaire, ou encore l'objectif de monter en Ligue2.

Ferrandi

 

Le retour du public dans les stades

« C'est pour quand le public à Furiani ? Je ne sais pas. On avait fait une demande au tout début, il y a un mois, pour être un stade pilote dans des phases de test de retour du public, mais on n’a pas eu de réponse. Visiblement ce n'est plus à l'ordre du jour vu la situation sanitaire. Je souhaite de tout mon cœur qu'on puisse rouvrir les stades, le nôtre en priorité, on a fait acte de candidature, on est prêt s’il faut ouvrir. »

 

La perte financière due à la crise sanitaire

« On était parti sur un budget de 3,4 M€. Ce sera certainement moins que ça en fin de parcours puisque malgré tout, on essaye de réaliser des économies substantielles sur ce budget. Il y aura un manque à gagner qui se fera sentir, autour de 400 000 €. »

 

L'objectif Ligue 2

« Je vais reprendre ce que Mathieu Chabert notre coach a dit. Aujourd'hui on est le Sporting on a l'ambition pour essayer de pérenniser le projet. On est en tête, je ne vais pas dire qu'on est premier parce qu'on ne l'est plus, on a un match en moins mais il est à jouer néanmoins. On est dans ce duo de tête qui potentiellement peut accéder à la Ligue 2. Maintenant on va tout jouer pour, c'est le but. Ce qui est important de regarder aujourd'hui, c'est nous-même. Avec le classement et le parcours qui est le nôtre, oui on ambitionne d'accéder. On est invaincu depuis 10 matchs et on va renouer avec la victoire dès lundi je l'espère en mettant les ingrédients nécessaires à la victoire. Ne pas sous-estimer l'adversaire, garder notre humilité, jouer avec nos valeurs et nos atouts et ça ira. »

 

L'enquête sur la liquidation

« Rien qu'hier (mercredi), il y a eu des titres dans des journaux nationaux qui laissent entendre que c'est le Sporting d'aujourd'hui qui pourrait avoir des problèmes. On essaye toujours de créer ce lien pour faire du buzz, on a la sensation que voilà, ce n'est toujours pas fini. Il faut s'armer de patience, on va rebâtir une image et puis tout ça sera oublié dans peu de temps.

(Une éventuelle saisie du country ou un autre actif du club) C'est comme une épée de Damoclès, on va le combattre et on le combat chaque jour. Mais on a toujours été confiant parce qu’à un moment donné, on ne peut pas réclamer ce qui n'est pas dû. »

 

Un retour de Leca et Cahuzac ?

« Jean-Louis Leca et Yannick Cahuzac sont des joueurs qui ont marqué l'histoire du club, on peut toujours en rêver. Après il faut qu'on les laisse faire leur carrière puisqu'ils sont sur des dynamiques très intéressantes pour eux. Il faut absolument les encourager à continuer leur propre carrière tel qu’ils les ont faites et puis on verra, l'avenir parlera pour nous. »

 

Le match reporté à Laval

« Laval a été pris de court là-dessus, on l'a un peu regretté puisque nous avons fait ce qu'il fallait pour pouvoir partir. On s'était testé avant pour être dans les 72 heures avant le match, on pense que Laval aurait pu faire de même et avoir leurs résultats la veille de notre départ. Après je ne pense pas qu'il y ait une mauvaise volonté. Je me suis entretenu avec le président de Laval, il n’y a rien de calculé, je pense que c'est un petit loupé. Alors ça a eu des conséquences pour nous quand même, on s'est déplacé, c'est contrariant, ça vous met un coup au moral. Il y a l'impact financier aussi puisqu'on a dépensé notre argent pour y aller. On a fait la demande de remboursement à la FFF, on va voir ce que l'on va obtenir. Après je ne suis pas certain qu'on puisse avoir 100 % de ce que l'on a dépensé. »

 

Le budget du SCB en cas d’accession en Ligue 2

« Ma réponse ne va pas être très précise, mais ce sera entre 7,5 et 8,5 millions d'euros. Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu. »

Vous pourriez aimer...