Didier Roustan

Didier Roustan a évoqué hier dans l’émission Roustan TV l’affaire Balotelli. Il rappelle dans un premier temps que les problèmes de racisme peuvent avoir lieu partout, avant de parler des sanctions qui pourraient être prises à l’encontre de Bastia.

« Je me souviens d’un match Saint-Étienne-OM, à Geoffroy-Guichard, des supporters de l’OM avaient lancé des bananes. On avait filmé tout ça et passé en clair sur Canal+, ce qui était donc vu par des centaines de milliers de gens... C’est vrai que ça n’avait choqué personne. […] Quand Basile Boli était au Vélodrome sous le maillot d’Auxerre, on lui a jeté des bananes, il y a eu des cris de singe... Maintenant les choses ont évolué, il y a des lois. Voir ou entendre des choses comme ça à notre époque c’est insupportable. […] Quelles sanctions pour Bastia ? On peut dire que les clubs sont pris en otage, comme Metz, qui a perdu 2 points. Je dis qu’il faut leur redonner ces points, un match à huis clos c’est déjà conséquent. (Pour Bastia), on fait comment ? Les gars vont être interdits de stade, et peut-être avoir une amende ou de la prison avec sursis. »

 

Le journaliste de L'Équipe poursuit en insinuant que les dirigeants bastiais ont passé sous silence les cris de singe le soir du match. Or, ni l’OGC Nice, ni l’arbitre, ni les officiels n’ont indiqué avoir entendu des cris de singe à l’issue de la rencontre (voir par ailleurs).

« Si Balotelli ne le signale pas, personne n’a rien entendu. C’est quand même curieux que les joueurs niçois aient entendu mais que personne à Bastia n’ait rien entendu. Il y a eu des images, donc c’est imparable maintenant. Ça se passe sur beaucoup de terrains. A Bastia il y a eu des problèmes avec Chimbonda, Ntep... Si ça choque à ce point le club et l’entraîneur, comme j’ai pu lire... Des joueurs noirs ont été adorés en Corse, comme Merry Krimau, Roger Milla, Jacques Zimako, Marc Kanyan au Gazélec, Marius Trésor à l’ACA, etc. On est d’accord que c’est une infime minorité, mais à un moment il faudra bien aussi sanctionner les clubs où ça se passe. Ou au moins qu’ils montrent qu’ils travaillent dans ce domaine, c’est-à-dire de la prévention, qu’ils prennent des sanctions eux-mêmes... Ce n’est pas simple. »

Rappelons que le Sporting Club de Bastia a interdit de stade le supporter visible sur les vidéos et a saisi le préfet de Haute-Corse d’une procédure administrative d’interdiction de stade, comme il l’a indiqué dans un communiqué le mercredi 25 janvier. Curieux que Didier Roustan ne le mentionne pas dans son émission du... jeudi 26 janvier.

 

La vidéo (à partir de 09:40) :

Vous pourriez aimer...

Fil Info