Installation d'un garde-corps au stade Armand-Cesari. Photo: Corse-Matin

Un garde-corps a été installé dans la tribune Est d’Armand-Cesari, au niveau du poteau de corner. Un aménagement imposé par la Commission des compétitions de la LFP qui fait suite notamment à l’épisode N’Tep.

« C’était soit ça, soit un huis clos partiel et la fermeture de toute la tribune Est, déclare Anthony Agostini, le DOS du club, dans Corse-Matin. Il y a néanmoins deux avantages : le premier c’est qu’il n’y aura aucun impact sur la vision du jeu et le deuxième, c’est que l’équipement est temporaire. S’il n’y a aucun problème d’ici la fin de la saison, cette zone tampon sera supprimée au mois de mai. »

La Commission des compétitions de la LFP avait réclamé à plusieurs reprises des mesures pour réduire la proximité entre les supporters et les joueurs dans l’angle nord-est du stade.

« La demande initiale avait été de réaliser une protection amovible en plexiglas, mais le club était contre », précise Marc Biolchini, délégué LFP. La Ligue avait ensuite demandé, dans un courrier du 21 janvier, la « neutralisation des cinq premiers rangs de la tribune Est renforcée par l’installation d’un filet de protection ».

Le Sporting a refusé ces demandes de l’instance et a donc privilégié un garde-corps interdisant l’accès au trois premières rangées au niveau du poteau de corner. Les travaux ont été pris en charge par la Communauté d’agglomération bastiaise.

Vous pourriez aimer...

Fil Info