Présentation Nice-Bastia 2014/15Le titre de la rubrique est vraiment d’actualité pour cette rencontre... L’ennemi ! Après les dernières désillusions, rien de mieux qu’un match comme celui-ci pour remotiver les troupes, donner une dynamique positive et ainsi (re)trouver des guerriers... Avec 14 points au compteur, les hommes de Claude Puel sont dans le ventre mou et cherchent à remonter au classement. Déjouer ce plan ne saurait pas pour déplaire à un Turchinu comme moi, bien au contraire.

 

Point fort

Nizza est dans une bonne période, 3 matchs sans défaite, dont un derby remporté à Louis II. Ils ont engrangé autant de points sur ces trois dernières rencontres que lors des 6 premières journées (7 points). Autant dire qu’ils commencent à trouver leurs marques.

Attention également aux arrêts de jeu. Lorsqu’ils jouent à domicile, les aiglons apprécient particulièrement marquer à la fin du temps réglementaire (contre Montpellier et Metz). Il faudra donc rester vigilant à tout moment surtout dans un stade où les symboles corses étaient dans un premier temps proscrits, avant que le préfet des Alpes-Maritimes ne fasse machine arrière en publiant un arrêté modificatif jeudi matin...

 

Point faible

Une des phases de jeu où les Niçois prennent le plus de buts, c’est sur les coups de pieds arrêtés. Il faudra donc éviter de vendanger des occasions de buts sur nos corners, une tradition depuis le départ de Khazri. En espérant que la trêve internationale aura permis de remédier à ce problème.

A domicile, ils prennent aussi beaucoup de buts sur des contres lorsque l’adversaire presse très haut… Si nos turchini sont prêts à mouiller le maillot et reprendre le jeu qu’ils développaient en pressant dès la perte de balle et le plus haut possible, nous pourrions accrocher une victoire sur les terres de nos ennemis. Un régal qu’on ne pourrait bouder en ces temps de disette !

 

Le gars à marquer à la culotte (ou à tacler à la gorge)

Est-ce vraiment utile de mentionner son nom ? Avant même de lire ce paragraphe vous savez quel joueur est à cibler en priorité sur le terrain... Un joueur qui a même eu la chance unique d’être affiché dans le couloir de Furiani.

Bien évidemment, c’est de Bosetti qu’il s’agit. Pourquoi ce choix ? Pas besoin d’aller chercher bien loin. Peut-être, pour la simple raison que c’est la personnification même de la BSN. Peut-être parce qu’il ne nous apprécie pas et qu’il a toujours à cœur de faire un gros match contre Bastia. Ou peut-être tout simplement parce que nous ne l’aimons pas...

Dommage qu’un Angoula ne soit pas là... Drissa, toi qui a joué de l’autre côté, tu sais ce que cela représente pour nous, casse-moi cette jambe, que je l’encadre dans la salle des trophées !

 

L’info qui ne sert à rien

Je me suis toujours dit que les niçois avaient copié sur le Milan AC pour les couleurs rouge et noir. Mon intuition, bien que purement subjective, s’est révélé exacte !

Les premières couleurs officielles du « Gym » étaient le noir et bleu (sûrement copié à l’Inter Milan). Selon certaines sources, en 1910, lors d’un tournoi organisé par le Milan AC, les aiglons avaient oublié leur maillot. Le Milan prêta alors un jeu de maillot rouge et noir à son hôte et depuis Nizza a gardé ces couleurs. Bon, l’histoire dit aussi qu’ils auraient gagné le tournoi... Je reste sceptique sur l’authenticité de cette dernière information !

 

Mon pronostic

En plus d’être cataloguée comme « le match à ne pas perdre », la rencontre a tout d’un match couperet pour les joueurs de Makelele. Entre les phrases d’après match - révélant le QI d’un sansonnet pour certains - le manque total de combativité pour une majorité de l’équipe, et les suspensions et blessures qui commencent à s’accumuler, on ne peut pas dire que le temps soit au beau fixe. Le soutien du peuple bleu n’aurait pas été de trop, mais l’interdiction de déplacement, devenue systématique et ancrée dans la nouvelle tradition de la Ligue des Fascistes Professionnels, nous rappelle encore une fois que nous ne serons jamais traités comme les autres clubs.

Qu’à cela ne tienne, c’est au pied du mur que l’on voit le mieux... le mur. Et c’est dans les moments difficiles qu’une réaction peut surgir et inverser la tendance. Je pronostique donc 1-2 avec des buts de Toto et Ongenda.

Je changerai mon traditionnel : NOI VULEMU STA... VITTORIAAA par : VINCERETE PER NOI car ce samedi, vous nous devez la victoire.

 

Retrouvez Fabien sur Twitter (@Fronce Fatbool) !

Vous pourriez aimer...

Fil Info