Dans un entretien à Nice-Matin, Jérôme Rothen parle du Sporting Club de Bastia et de la Corse, où il a posé ses bagages en mai dernier. L'ancien joueur de l'AS Monaco revient également sur son ancien club, qu’il affrontera demain soir au Louis II.

Après une expérience mitigée au PSG, Rothen retrouve le goût du football dans un environnement qui lui correspond. A bientôt 34 ans, l’ex international français retrouve une seconde jeunesse à Bastia. « Ici à Bastia, la ville est « Bleu ». Beaucoup de gens sont fiers de voir le Sporting retrouver des couleurs. A Armand Cesari, il y a une ambiance fantastique. J’espère qu’on va continuer à faire vibrer les gens. Le 18 mai, on aura peut-être une récompense extraordinaire. »

En effet, l’excellent début de saison pourrait bien permettre au SCB d’atteindre son objectif d’accéder à la Ligue 1, et ce peut-être plus tôt que prévu... « Si je suis venu ici, ce n’était pas pour végéter en L2. Il faut être raisonnable. Bastia est un promu, l’objectif de départ est de bien se maintenir et stabiliser l’équipe pour jouer la montée l’année prochaine. C’est pour ça que j’ai signé deux ans. Après, si on peut gagner un peu de temps, on ne va pas se gêner... »

A la veille d’un match très attendu des deux côtés de la Méditerranée entre Monaco et Bastia, Rothen se remémore au bon souvenir de la Principauté. « J’ai passé des année extraordinaires à Monaco. C’est toujours quelque chose de particulier, même s’il y a eu cette incompréhension avec le public qui fait qu’à chaque fois que je reviens, j’ai droit aux sifflets. C’est comme ça, regrette-il. En aucun cas ça ne peut effacer ce que j’ai pu vivre ici, avec ce groupe qui s’est hissé au niveau des meilleures équipes européennes. [...] Aujourd’hui, même si c’est à un autre niveau, je ressens des choses similaires à Bastia. »

Avec sa nouvelle équipe, il tentera de faire un résultat sur le Rocher qui pourrait confirmer la bonne forme du Sporting. « Ce match n’est pas évident justement à préparer, parce que beaucoup de joueurs sont arrivés et parce que Monaco n’a pas joué la semaine dernière. J’ai vu le match contre Lens. Monaco prend un but à la dernière seconde mais on sent que l’équipe reprend confiance. Ludo aussi retrouve la forme. Je lui souhaite le meilleur. J’irai lui dire après le match, lundi, en espérant qu’il ne nous fasse pas trop de misères... »

Et pour contenir les velléités offensives monégasques, Bastia pourra compter sur sa solide défense et également sur le soutient des supporters Turchini, qui seront présents en nombre au Stade Louis II.

Fil Info