Comme l'annonce Monaco-Matin, Ludovic Giuly est revenu ce samedi matin à La Turbie sur les propos de Yannick Cahuzac.

Le capitaine bastiais avait déclaré lors de la réunion du Sporting cette semaine : « On y va pour les crever. Non, on y va pour faire un résultat (à Monaco). C'est un match important pour nous. On va lui montrer qu'on est troisièmes et qu'il est... je ne sais pas combien », en référence aux propos de Giuly , qui a dit mardi attendre Bastia de pied ferme.

« J'ai lu ce qu'a dit Cahuzac, que je ne connais pas, a affirmé Giuly. [...] Je ne sais pas ce qu'il veut faire. Je connais bien son père par contre, qui a été un bon joueur et un grand entraîneur. Mais lui, je ne le connais pas. Alors, je ne veux pas parler parce que ce serait lui donner de l'importance. Il a le droit de déclarer ce qu'il veut. On est peut-être derniers, ou avant-derniers comme il dit. Ils sont peut-être troisièmes, tant mieux, je suis content pour eux. Après, je ne vais pas envoyer des pics pour rien. Je suis assez grand pour être calme. Je joue au foot pour me faire plaisir. Mon palmarès, je pense qu'il doit le connaître et j'espère bien qu'un jour, il aura juste un quart de ce que j'ai gagné. En attendant, là, ça reste un match, on est onze contre onze. Il n'y a pas de « on va les tuer » ou quoi que ce soit. Ca doit rester du football. »

Voilà qui promet une rencontre engagée entre l'AS Monaco et le Sporting lundi soir, du côté de Louis II.

Fil Info