Le président du Sporting, Pierre-Marie Geronimi, et le député Sauveur Gandolfi-Scheit réagissent dans les colonnes de Corse-Matin suite à l'acceptation du Ministère des Sports de prendre part à la future réunion entre le SC Bastia et la LFP.

Petit rappel des faits : durant la conférence de presse du 4 novembre, P-M Geronimi déclarait que le président de la LFP, Frédéric Thiriez, avait proposé une réunion entre le SCB et la LFP à Paris. Le président bastiais avait émis le souhait que celle-ci se déroule en présence d'un représentant du Ministère des Sports, lequel a accepté la requête mercredi dernier.

Sauveur Gandolfi-Scheit : « La tenue prochaine de cette réunion tripartite est une bonne chose, et je remercie le Ministre des Sports pour son écoute dans ce dossier. Au-delà de l’affaire Bastia-Lens et des autres procédures en cours, il est essentiel que les questions du contrôle des arbitres et délégués envoyés à Furiani, ainsi que du respect de la date du 5 mai, dont j’ai directement saisi David Douillet au cours des derniers mois, soient abordées à Paris. Pour l’heure, je tiens à saluer le soutien exceptionnel que les supporters ont su témoigner au club, ainsi que la mobilisation unanime de la classe politique insulaire. N’en déplaise à l’élu bastiais qui, au plus fort de la crise, a tenté de polémiquer dans vos colonnes, c’est grâce à l’effort collectif que le Sporting sortira grandi de cette épreuve et, on l’espère, atteindra les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé pour les prochaines saisons. »
Pierre-Marie Geronimi : « Il est évident que pour nous, cette annonce est très importante. Maintenant nous devons attendre l’officialisation de ce rendez-vous et continuer de travailler sur notre dossier. Le soutien de la classe politique de l’île a été très important. Depuis le début, la Ligue nous demande des garanties et nous n’avons jamais fui nos responsabilités. Les travaux d’aménagement du stade et la signature de la convention de sécurité avec la préfecture de Haute-Corse en sont la preuve. On espère désormais pouvoir, nous aussi, demander des garanties au cours de cette prochaine réunion. »

Fil Info