Wahbi Khazri a appris hier sa sélection en Equipe de France Espoirs. Retenu dans la liste des 23 par Erick Mombaerts, le joueur du SC Bastia livre ses impressions dans le Corse-Matin du jour.

« C’est un sentiment indescriptible ! Je savais que j’avais été présélectionné par Erick Mombaerts, mais je ne voulais pas me donner de faux espoirs. J’ai vraiment attendu le dernier moment avec la confirmation officielle, pour laisser éclater ma joie. [...] C’est un immense honneur pour moi, pour ma famille, pour mon club, pour tous mes éducateurs et notamment Francis Thierry qui m’a connu tout jeune à la JS Ajaccio. Cette sélection, je la dois en grande partie, à toutes ces personnes qui m’ont entouré, mais surtout à tous mes coéquipiers qui m’ont mis dans des dispositions exceptionnelles depuis le début du championnat. Sans oublier le staff et le coach qui m’ont vraiment permis d’exploser et de franchir un palier depuis l’an passé. »

Concernant son choix entre la sélection tunisienne ou française : « Pour le moment je n’ai aucun choix à faire, et j’accepte avec un grand honneur la sélection en équipe de France Espoirs. Une sélection ne se refuse pas ! Surtout pour disputer les qualifications d’un championnat d’Europe. »

« Le début de saison du Sporting y est pour beaucoup. Quant à moi je me sens très bien depuis le mois de juin. J’ai été très sérieux et j’ai beaucoup travaillé. Je voulais vraiment réaliser une grosse saison en Ligue 2 sous le maillot bleu. Je savais que j’avais les qualités pour y parvenir. Après, nous avons une superbe équipe, avec une ambiance extraordinaire, et tout cela fait que je me sens parfaitement bien. Il y a une grosse entraide dans cette équipe. Tout le monde bosse pour l’autre et cela se ressent sur le terrain. Et pour moi, le résultat est cette sélection. Mais la saison est encore très longue. C’est simplement une récompense et rien d’autre. »

Et au néo-espoir de conclure : « Je vais profiter à 100% de tous ces instants à Clairefontaine. Vivre dans une sélection comme la France, c’est un plus dans une carrière. J’espère apprendre beaucoup de cette semaine et m’en servir avec le Sporting. Car avant tout, c’est l’avenir du club qui prévaut. Et je ne savourerai véritablement cette sélection que si l’on prend les trois points face à Laval, samedi. »

Fil Info