Bien décidé à faire valoir ses droits, le SC Bastia espère toujours suspendre la mesure de suspension à titre conservatoire de son Stade Armand Cesari.

L'avocat du club Me Jean-André Albertini, a ainsi introduit ce matin un référé auprès du Tribunal administratif de Bastia qui a été jugé recevable.

« La décision (de suspendre Furiani) porte atteinte à la liberté du commerce, au droit de disposer librement de son bien par le locataire, à la présomption d'innocence, entraîne un important manque à gagner, que ces atteintes sont manifestement illégales dès lors que la mesure, qui a le caractère d'une sanction, a été prise sans respect du principe contradictoire... », déclarait ainsi le représentant du SCB.

L'audience se tiendra jeudi matin, la veille du match contre Arles-Avignon. Ci cela aboutit, la mesure de la LFP sera provisoirement suspendue et Bastia pourra évoluer à Furiani vendredi soir.

Pierre-Marie Geronimi

« Dès le départ, nous nous sommes battus pour jouer la rencontre de vendredi sur la pelouse du Stade Armand Cesari. Le Tribunal Administratif de Bastia vient de juger notre requête recevable et un débat contradictoire sera organisé jeudi.

En attentant, les conclusions de notre Conseil seront rendues en fin de journée à la Ligue de Football Professionnel.

Je le répète, nous sommes victimes d’une grande injustice et le club a toujours tout fait pour qu’on puisse évoluer à Furiani. »

Par ailleurs, le Sporting ne déclarera pas forfait puisque suite à sa demande, le Stade Dominique Duvauchelle de Créteil a été validé par la LFP, dans le cas où les procédures en cours n'aboutissent pas.

Fil Info