Le président du club d'Endoume, Patrick Michelucci, a réagi sur Actufoot au communiqué du Sporting, qui a interpellé le club d'Endoume pour manquement de sécurité suite à l'agression dont ont été victimes les supporters bastiais hier. Le président nie le manque de sécurité en invoquant la présence des forces de l'ordre.

michelucci

« On condamne toute forme de violence et on regrette ce qu’il s’est passé avant la rencontre face à Bastia. Evidemment ce n’était pas des supporters d’Endoume. Un groupe de personnes s’est introduit dans la tribune et s’en est pris aux supporters de Bastia. »

« Avant la rencontre, on avait demandé à ce que les supporters de Bastia soient installés à côté de la tribune où il y a le terrain de handball. Cela permettait de les isoler. On ne voulait pas les obliger, c’était seulement une proposition, mais ils l’ont refusée, préférant rester dans la tribune. »

« On avait fait une réquisition à la préfecture mais elle avait pris les devants en mettant en place le dispositif prévu lors de la réception de club où les supporters se déplacent en nombre (comme on peut le voir en Ligue notamment, ndlr). Il y avait trois cars de police dans le stade ! Le responsable de la brigade était présent dès 12h30 (la rencontre débutée à 14h30, ndlr) puisqu’ils avaient détecté sur les réseaux sociaux qu’il pouvait y avoir des soucis. Dire qu’il n’y avait pas de sécurité, c’est faux. Lorsque les bagarres ont éclaté, la police est intervenue immédiatement. »

« Par la suite les supporters bastiais ont été isolés du reste du stade. Le match s’est bien passé et plus aucun incident n’a eu lieu. A la fin de la rencontre, la sécurité était présente à l’extérieur du stade pour éviter les problèmes. Là aussi rien n’a été signalé. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info