Nouveau rebondissement au Sporting Club de Bastia. Suite au communiqué ce jeudi des dix repreneurs annonçant l'abandon de leur projet en raison d'un déficit de l’association à hauteur de 1,2 M€, les dirigeants actuels du club ont à leur tour publié un communiqué ce soir. Ils contestent le montant annoncé par les repreneurs, en affirmant que les dettes sociales et fournisseurs ne s’élèvent "que" à 350 000 €.

logo scb

Par ailleurs, les dirigeants disent qu'ils ne toléreront « aucune attaque personnelle mettant en cause (leur) probité et (leur) honneur »...

 

Le communiqué des dirigeants du SCB :

« L’ensemble de l’équipe dirigeante du Sporting Club de Bastia tient à répondre aux différents articles et communiqués parus ce jour. Concernant les comptes de l’association, le chiffre avancé de 1,2 millions d’euros est totalement fantaisiste. Les dettes sociales et fournisseurs s’élèvent à 350 000 Euros, dont l’URSSAF pour un montant de 43 000 Euros (et non 150 000 euros comme cela a été écrit).

Contrairement à ce qui a pu être écrit, c’est l’Association qui doit à la SASP la somme de 500 000 Euros et non l’inverse.

Cette somme est relative à des investissements financés par la SASP pour des travaux sur les infrastructures de l’Association durant l’exercice 2016/2017 et qu’elle se devait de réaliser, un prêt contracté par l’association en 2003 auprès de la SAOS et des avances de trésorerie.

Dans le bilan combiné, cette dette s’annule compte tenu de la subvention d’équilibre versée chaque année par la SASP à l’Association.

Il n’y a donc pas d’ « ardoise » cachée.

Concernant l’avenir de l’institution Sporting Club de Bastia, l’équipe dirigeante ne peut se résoudre à laisser le SCB disparaître suite au retrait des différentes équipes de repreneurs. En outre, nous ne pouvons admettre le reproche du manque de volonté sérieuse de passer la main et encore moins l’absence de sincérité de notre part. Chaque chiffre ayant été précisément expliqué. Il est légitime désormais que nous nous posions la question de la volonté réelle de certains de s’investir dans la reconstruction du Sporting Club de Bastia. De plus, nous ne tolèrerons aucune attaque personnelle mettant en cause notre probité et notre honneur.

Enfin, en réponse aux différents articles calomnieux parus depuis de longs mois dans Corse-Matin, l’équipe dirigeante s’interroge sur les véritables motivations de ces journalistes plus enclins à délivrer leurs vérités plutôt que d’effectuer un véritable travail de fond dans leurs articles. Les dirigeants du Sporting Club de Bastia n’accepteront pas plus longtemps d’être la cible de calomnies et d’attaques dirigées. »

Articles similaires

Fil Info

Classement