Yves Pianelli a évoqué le centre de formation du Sporting ce lundi dans Stonda Turchina, en pointant du doigt le peu de jeunes appelés pour s’entraîner avec le groupe pro.

pianelli

« Le centre de formation est performant. C'est un souci de conviction, de croire à ce qu'on fait et de finir le cursus. A Bastia on ne finit pas le cursus. C'est un problème d'hommes. Depuis Hantz, tous les coachs qui se sont succédés, je n'ai pas l'impression que c'était leur priorité. Ce qui me choque un peu, c'est que chaque fois qu'on a fait appel à eux (les jeunes joueurs, ndlr), ça a marché. C'est un problème de conviction, de finir le travail de post-formation. Je pense qu'on peut envoyer à l'IGESA 5 joueurs par an, c'est à dire pour leur apprendre à s'entraîner avec des pros. En jouant en CFA, on n'est pas prêt à intégrer la Ligue 1. On se bat pour que les jeunes soient pris à l'entrainement pour voir s'ils tiennent la route. C'est ce que je disais à Printant, Ciccolini, Benoît... Je pense qu'il faut limiter le nombre de pros et intégrer des jeunes du centre. Ghislain disait : "il faut 18 joueurs pro et 5 joueurs du centre". Ce qu'il n'a pas fait par la suite. Il faut 18 bons joueurs pro de L1, avec des bons salaires, et compléter en obligeant le coach à prendre 6-7 joueurs du centre. Sinon aucun coach ne prendra le risque d'intégrer ces jeunes. On améliorera le centre (au niveau des infrastructures), mais ce n'est pas l'objectif premier. La locomotive c'est la Ligue 1. On pourrait investir 4-5 millions dans le centre, on met 2 M€ actuellement. On pourrait mettre 4 M€ dans le centre, mais il faudrait prendre des joueurs pas cher. »

Articles similaires

Fil Info

Classement