Invité de Stonda Turchina ce lundi, le dirigeant bastiais Yves Pianelli a évoqué la situation tendue entre les supporters et les dirigeants du Sporting.

pianelli

« On vit mal la situation. Parfois je me demande si je suis dans un club de football ou dans une machine à créer des évènements, des incidents, voire même des faits divers. Ça laisse interrogatif. C'est un peu décevant, on ne s'est pas engagés au départ pour vivre de telles situations... Je me suis amusé ce matin à regarder sur Wikipédia cette notion de supporters, comment on peut supporter un club en emmenant des choses positives, ce n'est pas le cas chez nous. Ce n'est pas qu'à cause des résultats car ça a commencé l'année dernière. On peut s'interroger, s'inquiéter, mais il y a des façons d'interpeller les gens. On n'est pas les meilleurs dirigeants, ni les plus riches. On a fait des erreurs, on a cautionné des erreurs, car comme disait Pierre-Marie, 90 % des erreurs, ce ne sont pas nos choix. Quand on parle d'erreurs, ce sont les choix sportifs. La philosophie du club a toujours été de donner la délégation sportive au staff. Le problème, c'est qu'il faut parfois qu'on assume des choix qui ne sont pas les nôtres. »

Articles similaires

Fil Info

Classement