Retrouvez les réactions de François Ciccolini et Patrice Garande après le match nul entre Bastia et Caen (1-1) ce soir à Furiani.

Ciccolini : « On a fait une bonne première mi-temps. Sur nos temps forts, on ne tue pas les matches et on donne de la ressource à l'adversaire. En seconde mi-temps on perd la bataille du milieu, on a moins travaillé à la récupération. On a fait beaucoup de fautes techniques, de relance. On n’a pas su garder assez le ballon, on a voulu aller trop vite devant. Sans Jean-Louis (Leca), on aurait pu perdre le match. Il fait deux arrêts qui nous sauvent et qui nous font faire match nul. Le constat il est là, il est amer. On fait encore deux poteaux.

Pour inverser cette spirale, il faut être encore plus rigoureux, plus déterminés, mais surtout plus efficaces derrière. Nos adversaires se créent trop d'occasions, surtout à domicile. Cela urge pour nous, pour Metz, pour Lorient... C'est sûr qu'il nous faut prendre des points car on va être en difficulté. La défense a été hésitante. On a fait beaucoup de fautes inutiles, des fautes d'appréciation. On n'a pas tout bien fait au milieu. On doit être plus rigoureux et hermétiques que ça. Tout est lié en tout cas. Caen était bien meilleur en seconde mi-temps. Le terrain était difficile pour les deux équipes. Prince (Oniangué) a joué malade, il avait la gastro. On l'a gardé parce qu'il est précieux, mais il était en difficulté. »

 

Patrice Garande (entraîneur de Caen) : « On a pris un point à l'extérieur, c'est toujours intéressant. Un peu de regrets par rapport à ce qu'on a proposé en seconde mi-temps. Sur la première mi-temps, Bastia aurait pu en marquer un de plus. Ce que j'ai vu de notre côté en seconde mi-temps m'a beaucoup plu. On a des regrets, tant mieux, il faut se servir de cela. Il faut aller chercher des points partout. Je pense que ce point va compter. On a un match en retard contre Nancy aussi, même s'il n'est pas dit qu'on le gagne. Mais on va garder un côté positif. Faut prendre aussi le temps de bien analyser les choses. Ce qui me plait c'est que les joueurs à la fin du match sont déçus de ne prendre qu'un point à l'extérieur. Quand on est menés un à zéro et qu'on met un but juste avant la mi-temps c'est sûr que ça change tout. Il ne faut pas être en réaction et attendre qu'un élément positif nous fasse changer d'attitude. Jeff Louis de retour, c'est un joueur exceptionnel, même s'il n'a pas toujours eu le physique pour tenir quatre-vingt-dix minutes. J'espère que ça va durer. C'est un vrai joueur de Ligue 1. C'était difficile pour les deux équipes aujourd'hui. Le terrain était compliqué. On savait déjà, et on a bien senti pendant le match que s'il y avait un joueur qui pouvait nous poser des problèmes, c'est Saint-Maximin. »

Avec AFP

Vous pourriez aimer...

Fil Info