Piotr Świerczewski évoque dans Corse-Matin son passage à Bastia et ses souvenirs. Une époque qui a marqué l'ex-international Polonais.

« Bastia c’était l’idéal. Une grande famille. Après les matchs, on avait l’habitude de sortir tous ensemble pour manger au resto ou aller boire un verre. Je n’ai jamais connu ça ailleurs. [...] Le plus fou était Cyril Rool et le plus doué Lubo Moravcik : un joueur tellement impressionnant qu’il jouerait aujourd’hui à Manchester ou au Real Madrid. Les bombes agricoles, ça me manque. Mais aussi l’ambiance dans le tunnel des vestiaires qui nous faisait marquer des buts à l’avance. »

Articles similaires

Fil Info

Classement