mostefa

Mehdi Mostefa est longuement revenu hier sur la mauvaise dynamique du Sporting dans Stonda Turchina. Le milieu bastiais a notamment pointé du doigt le manque d’efforts défensifs de l’équipe et a tiré la sonnette d'alarme quant à la situation du club.

« Si vous ne faites pas les efforts tous ensemble, à un moment donné, vous êtes puni. C’est ce qui arrive chez nous. Si quelques joueurs ne font plus les efforts défensifs... C’est peut-être un problème de physique ou de mental. Mais on a besoin de cette constance, de faire les efforts pendant 95 minutes. L’année dernière, on se battait jusqu’à la dernière minute. Et c’est ce qui nous manque aujourd’hui. On fait les efforts mais pas toujours ensemble et pas constamment, donc ça crée un gros problème. Quand on ne joue pas en équipe on se fait punir directement. Ça peut passer dans certaines équipes mais pas à Bastia. Quand le public siffle c’est qu’il est mécontent, il veut voir autre chose, il veut voir des combattants sur le terrain et pas que pendant une demi-heure. On doit être exemplaire, montrer qu’on veut aller de l’avant et remporter ces matchs à domicile. C’est la force de Bastia, s’il s’en sort c’est grâce à ses matchs à domicile. Je pense que parfois, des tirs non cadrés pourraient se transformer en des tirs cadrés si on passait le ballon à un joueur mieux placé... Et ça ferait donc basculer un peu ces statistiques. Ce ne sont pas un ou deux joueurs qui vont sauver Bastia, ce n’est pas possible, il faudra vraiment jouer en équipe et essayer de passer le ballon à un partenaire mieux placé pour marquer. [...] Il y a tout un équilibre à trouver. Les cadres et les jeunes doivent donner l’exemple. Il y a un gros travail à faire sur nous, mais il va falloir le faire très vite car les journées passent et les points manquent. Malgré cela, le moral est bon, peut-être trop bon d’ailleurs. On ne prend peut-être pas assez conscience du danger. J’ai vécu plus le maintien qu’autre chose, je suis habitué à ce genre de situations. Il faut être lucide et combattre maintenant, en se réveillant au mois de février il sera trop tard. Il faut agir en équipe. On a de bonnes intentions, mais on ne les montre que de temps en temps, et pas tout le temps ensemble. [...] Il faut prendre conscience qu’on joue avec la vie d’un club, qui a de nombreux salariés. Je l’ai vécu à Ajaccio, quand on a 15 points à la trêve, ça fait très mal. Mais Ajaccio ce n’est pas Bastia, il faut vite réagir. C’est très important de montrer une attitude. Il faudrait exploiter nos qualités de vitesse et de jeu long notamment. [...] On a besoin de nos supporters, on comprend les sifflets, mais j’espère qu’ils seront derrière nous pour les prochains matchs. On sait que Bastia sans son public, ce n’est pas Bastia, on a besoin d’eux. »

 

Vous pourriez aimer...

Fil Info