Quillot : "Des sanctions pourraient être prises pour les pelouses en mauvais état"

Didier Quillot. Crédit: Getty Images

Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP, a évoqué sur RMC l'état de certaines pelouses de Ligue 1 et notamment celle de Bastia. Il annonce que des sanctions financières pourraient s'appliquer dès la saison prochaine pour les pelouses de "qualité défaillante".

« Lors de la 7e journée, Bastia, Toulouse et Montpellier. Ce ne sont pas des pelouses au niveau, de qualité nécessaire pour produire le spectacle que l’on souhaite produire. D’ailleurs, ce sont dans ces stades qu’il y a eu le moins de buts et d’affluence... Ce sont des incidents que nous assumons. J’ai écrit aux trois présidents de club en leur demandant des solutions rapides afin d’améliorer au mieux cette situation. Mais comme les clubs ne sont pas propriétaires de leur stade, la chaîne peut être un peu longue avant que ça ne s’améliore. Nous avons décidé de modifier les critères pelouse dans le calcul licence club pour donner un poids plus important à la qualité des infrastructures. Des sanctions financières pourraient ainsi être prises en cas d’une qualité défaillante des pelouses. Cela pourrait voir le jour la saison prochaine ».

Vous pourriez aimer...