François Ciccolini ne s'est pas enflammé après la victoire du Sporting à Lorient (0-3) ce soir. L'entraîneur bastiais regrette que son équipe « n'ait pas assez exploité les situations ».

« On a fait une mauvaise entame, on était mal positionné et Lorient nous a baladé pendant 25 minutes. On a changé notre schéma et le premier but nous a remis en selle. Lorient s'est beaucoup énervé alors qu'ils avaient la maîtrise du match. Ces trois points remplacent ceux perdus contre Paris et c'est très bien avant Caen. Je regrette qu'on n'ait pas assez exploité les situations car on a manqué de maîtrise. Les joueurs ont fait les efforts les uns pour les autres et c'est ce que j'apprécie. En ce qui concerne les cartons rouges, celui de Ndong est peut-être un peu sévère. Pour Jeannot, il faut savoir qu'il ne faut jamais toucher l'arbitre, on en sait quelque chose. C'est plus de la détresse et de la maladresse qu'autre chose. Je regrette quand même qu'en supériorité numérique on aurait pu faire plus dans le jeu. »

 

Sylvain Ripoll (entraîneur de Lorient) : « C'est une soirée cauchemardesque. En deux matches, on est réduit à dix au bout de 30 minutes donc c'est très compliqué de gagner. Ce qui me dérange beaucoup, c'est notre laxisme, notre attentisme sur les coups de pieds arrêtés. On sort de deux matches avec des scénarios pas favorables et des décisions arbitrales incroyables comme ce soir où il n'y a pas faute sur le premier but, il y a hors-jeu sur le troisième et on doit avoir un penalty pour la faute sur Waris. Ce qui ne nous exonère pas de nos responsabilités. Mais on ne va pas se réfugier derrière ces cartons rouges. Notre mollesse sur les coups de pieds arrêtés, c'est de notre responsabilité. »

Avec AFP

Vous pourriez aimer...

Fil Info