François Modesto évoque le grand rendez-vous qui attend le Sporting dans quatre jours à Paris, à savoir la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG. Et la façon dont il faudra aborder ce match si important.

« La meilleure façon de respecter les Parisiens c'est de leur marcher dessus, lâche-t-il dans Corse-Matin. [...] Il faut penser qu'on va être poussé par 30 000 Corses. C'est une vraie force. La différence qu'on a avec les joueurs du PSG, c'est qu'eux veulent gagner la finale pour ajouter une ligne à leur palmarès personnel. Nous, on veut cette Coupe pour écrire l'histoire du club. Comme en 81, l'équipe est une bande d'amis. Et si on gagne on en parlera encore dans 100 ans. Il faut bien que ça rentre dans les têtes. On n'a pas le droit de passer à côté de l'évènement. C'est trop important pour le peuple corse ! »

Le défenseur bastiais salue par ailleurs le travail de Ghislain Printant et l’importance de l’identité corse au sein du SCB.

« Historiquement, tous les entraîneurs qui ont réussi à Bastia se sont toujours appuyés sur un noyau dur de 5 ou 6 Corses. On est un club à part. Si on perd notre identité, on est mort. Aujourd'hui si l'équipe est redevenue performante et que je le suis également, Ghislain y est pour beaucoup. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info