Catastrophe de Furiani, le 5 mai 1992.

Aujourd'hui est un jour tristement célèbre pour la Corse. Le 5 mai 1992 avait lieu la catastrophe de Furiani. Un drame qui ôta la vie à 18 personnes et où plus de 2000 autres furent blessées, suite à cette tragique soirée...

C'était il y a 19 ans. Le 05/05/92, le Sporting Club de Bastia, alors en Division 2, reçoit à Furiani en Coupe de France l'Olympique de Marseille, champion en titre, dans ce qui s'annonce comme une demi-finale de prestige.

Devant l'engouement du public, la décision est prise de construire une tribune provisoire d'une capacité importante. L'ancienne tribune Nord est détruite, et en seulement une semaine (!), on assemble cette tribune de 10 000 places, d'une hauteur allant jusqu'à 15 mètres. Outre le délai particulièrement court de la construction, c'est l'utilisation de matériaux non conformes et l'ignorance des normes de sécurité qui est principalement mis en cause.

Le soir du 5 mai, on est venu des quatre coins de l'île au Stade Armand Cesari pour assister à la rencontre. A dix minutes du coup d'envoi du match SCB - OM, il est 20h20 lorsque la partie haute de la tribune provisoire s'effondre, entraînant dans sa chute des milliers de spectateurs...

Par appât du gain on a ainsi agi dans la précipitation, au mépris de la vie humaine. Dès lors qu'il s'agit d'avoir un stade - digne de ce nom - il n'en est pas de même et dix-neuf ans après, même si la finalisation des travaux est en bonne voie, le stade de Furiani n'est toujours pas achevé et reflète l'état des structures sportives, et le sous équipement en général que connait la Corse.

In memoria di e vittime, di e famiglie. Ùn ci ne scurderemu mai.
En mémoire des victimes, des familles. Nous n'oublierons jamais.


 

Fil Info