Ferrandi : "Les finances du club sont saines"

Le président bastiais Claude Ferrandi a évoqué l’accession du SCB en National et la préparation de la saison prochaine au micro de Corsica Sera, sur Via Stella.

ferrandi

« Dans cette période très compliquée qu’on est en train de subir, c’est un petit bonheur qu’on s’octroie. On a accueilli bien volontiers cette décision qui fait de nous l’accédant en National.

Aujourd’hui, tout va bien au niveau financier en dépit de la crise sanitaire. Les solutions qui vont nous aider à terminer de façon économique cette saison sont mises en place. Gouverner c’est prévoir. On avait prévu différents scénarios sur la saison à venir, aujourd’hui c’est beaucoup plus incertain malgré tout. On ne sait pas réellement vers quoi on va s’orienter car on n’avait pas prévu cette crise.

On avait tablé sur un budget supérieur à 2,6 M€ (le budget en National 2, ndlr) en National. Les évènements font qu’on va revoir notre copie. [...] Il va nous incomber de travailler sur le budget qu’on pourra développer pour faire la prochaine saison.

Des choses pèsent toujours, mais on va passer devant la DNCG comme on le fait régulièrement. On a envoyé notre situation du 31 décembre 2019 avant le 15 mars. Il n’y a pas de raison qu’on ne passe pas. Les choses qui pèsent (sur le club), on s’efforce de les effacer, il n’y aura pas de problème là-dessus. Les finances du club sont saines aujourd’hui pour pouvoir passer sereinement. »

 

Les propos de Claude Ferrandi lors de la conférence de presse avec la presse insulaire :

« On aurait souhaité aller au bout du championnat et continuer sur notre lancée. On est toujours dans la période de reconstruction, c’est une étape. Elle ne sera aboutie que lorsque le club aura acquis une certaine stabilité et solidité. Tout le monde est satisfait du sort du championnat.

Depuis 4-5 ans, tous les clubs qui sont montés de N2 au National avaient 14 à 17 victoires sur 30 matchs. On a 17 victoires en 21 matchs. Si on avait continué sur notre lancée, on aurait certainement pulvérisé tous les records de points sur les championnats.

L’économie mondiale et locale est à l’arrêt, ça va mettre un peu à mal les finances. On ne connait pas encore la mesure de cet impact. On montera les budgets en fonction de ce qu’on sera capable de faire. On va rester très sobre. On veut monter le plus vite possible, mais la pérennité du club passe avant tout.

Le déplacement à Sedan a marqué la saison, il a fédéré le Sporting avec son public d’une manière différente.  On a eu le sentiment de retrouver des choses qu’on avait un peu oublié. Mais je ne vois pas vraiment de match charnière.

Il y aura peut-être un match de gala à l’intersaison pour fêter cette accession. C’est frustrant de ne pas pouvoir partager cette émotion-là. On réfléchit à le faire dès qu’on pourra. [...] J’adresse un message à toutes les personnes qui souffrent. J’espère que ce ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir et qu’on aura l’occasion de se retrouver à Armand-Cesari pour fêter le titre puis entamer notre nouveau championnat.

Il n’y aura certainement pas beaucoup de changement dans l’effectif.

Le niveau National sera peut-être l’occasion de temporiser la reconstruction et voir ce qu’il y a à faire. Il est encore tôt aujourd’hui pour dire ce que nous comptons faire la saison prochaine.

Le passage à la DNCG est actuellement au 15 mai, pour l’envoi des comptes estimés au 30 juin et le prévisionnel pour la saison prochaine. Il y aurait peut-être un délai supplémentaire pour les clubs.

Il y a un manque à gagner avec quatre matchs sans recettes. La création d’un fond d’aides a été évoquée. On a évoqué avec d’autres présidents de club les difficultés qu’on pouvait rencontrer. Et sur ce qu’on pouvait imaginer pour pallier à ces difficultés. »

Vous pourriez aimer...