bastia

Bastia se rend sur la pelouse de Dijon ce samedi, à l’occasion de la 32e journée de Ligue 1. Un déplacement primordial pour les Turchini, puisque les hommes de Dall’Oglio sont les premiers non relégables, mais qui s’annonce malheureusement des plus compliqués.

Cette fois, c’est véritablement la dernière chance. Battus par le LOSC lors de la dernière journée de Ligue 1 (0-1), les hommes de Rui Almeida se sont tirés une nouvelle balle dans le pied, une de plus, dans l’optique du maintien. Incapables de se créer des occasions franches, les Bastiais ont déçu, et pire, ne se sont pas montrés capables de conserver le point du match nul face à des Lillois loin d’être imprenables cette saison. Résultat des courses, le Sporting pointe à la dernière place du classement, et possède désormais quatre points de retard sur le premier non relégable. Un 17e qui n’est autre que Dijon, club chez lequel se déplace le Sporting ce week-end.

 

Des Dijonnais plus solides mentalement ?

Inutile de dire que la rencontre s’annonce donc âpre et tendue en Côte d’Or. Incapable de battre le club du président Delcourt depuis 10 confrontations, Bastia ne part pas avec la faveur des pronostics et devra fournir une prestation hors-norme pour glaner ne serait-ce qu’un point au terme des 90 minutes. Alors oui, le DFCO n’a plus gagné depuis six journées en Ligue 1, mais quand on regarde les statistiques on ne peut que craindre le pire. Auteurs d’une belle prestation, solide et inspirée, sur la pelouse de Marseille il y a moins d’une semaine (1-1), Julio Tavares et ses coéquipiers ont su prendre un point précieux et se montrer solides dans les têtes, comme ils le font dans les moments clés depuis le début de la saison. C’est bien simple, si l’on regarde les chiffres Dijon répond toujours présent dans les moments importants. Par exemple, sur les trois rencontres qu’ils ont joué à la maison contre des équipes classées après la quatorzième place, Florent Balmont et consorts n’en ont tout simplement perdu aucune ! Un fait qui tranche avec la série du Sporting dans le domaine, battu à chaque fois qu’il s’est déplacé chez un concurrent direct au maintien. Si les stats sont faites pour être démenties, celle-là fait bien mal aux Bastiais.

 

Ne pas encaisser

Le contexte est donc simple pour Bastia : à défaut de ne pas dominer, il faudra exploiter au mieux le ballon, et défendre à la perfection. Car s’il faut retenir une chose avant le match, c’est bien que cela pourrait se jouer sur des détails. Les Dijonnais n’ont par exemple marqué aucun but lors de leurs deux dernières réceptions, pareil pour les Bastiais sur la même période. Une faiblesse offensive de part et d’autre qui pourrait avoir son importance dans le sort du match, et qui doit pousser le SCB à défendre au mieux samedi. Si cette première mission est accomplie, on pourra alors espérer quelque chose avec la vitesse de Saint-Maximin et la combativité de Crivelli. Dans le cas contraire, au vu de la forme offensive, ce sera bien plus compliqué. Quoi qu’il en soit une chose reste sûre, en cas de défaite voire de nul, le Sporting aura déjà un pied et demi en Ligue 2 puisqu’il compterait alors 7 points de retard sur le premier non relégable. Cahuzac et les autres savent ce qu’il reste à faire pour ne pas vivre une nouvelle relégation. Ce qu'a très bien résumé Rui Almeida ce vendredi en conférence de presse : "Il faut attaquer fort ce sprint, les équipes devant nous sont à trois, quatre points. On a besoin de partir prendre des points à l'extérieur. La pression nous fait grandir, il faut que l'on sorte de notre zone de confort". Ch'ella fussi...

Vous pourriez aimer...

Fil Info