bastia monaco

Bastia affronte Angers ce soir au stade Jean-Bouin, à l'occasion de la 27e journée de L1. Toujours à la recherche d'une victoire en 2017 (la dernière remontant au 17 décembre à Rennes), les Bastiais ont néanmoins fait une prestation intéressante la semaine dernière face à Monaco, tenu en échec à Furiani (1-1).

Le SCO d’Angers vient lui d’enchaîner un troisième match sans défaite. Après un nul obtenu contre Rennes (0-0) et une victoire à Lille (1-2), les hommes de Stephane Moulin ont fait plier Nancy à domicile (1-0) et pointent à la 12e place du classement avec 30 points. Soit sept de plus que le SCB, qui compte un match en moins.

Qui d’Angers ou de Bastia remportera ce duel de prétendants au maintien ? La plupart des opérateurs couvrent le match et notamment ZEbet. Avec une cote de 3.25, un match nul rapporterait plus de 480 € en utilisant le bonus de 150 € offerts sur les paris sportifs ZEbet.


Bastia manque d’arguments hors de Furiani

Les trois derniers matchs des joueurs de François Ciccolini à l’extérieur se sont soldés par des défaites : 4-1 à Toulouse, 2-1 à Montpellier et 1-0 à Nancy. Pourtant, ils viennent de tenir tête à Monaco lors de la dernière journée (1-1), avec une prestation de haute volée face au leader du championnat.

Contre Monaco, Bastia a joué avec beaucoup d’envie. Les Turchini ont pris les hommes de Leonardo Jardim à la gorge et ont logiquement pris l’avantage à la 19e minute grâce à une tête de Diallo, sur un superbe centre au deuxième poteau de Bengtsson. Après la pause, Danic a même eu la balle de break mais a malheureusement buté sur Subasic. Le tournant du match. Bernardo Silva a ensuite égalisé et Monaco a poussé dans la dernière demi-heure, sans réussite.

Avec ce match, le coach bastiais s’est offert un peu de répit. Ses hommes ont parfaitement bien joué le coup et ont montré une belle solidité en défense. Reste à savoir s’ils vont savoir adapter cet état d’esprit sur plusieurs rencontres, et notamment à l’extérieur. Pour cela, il faudra afficher une mentalité de guerriers pour espérer faire un résultat à Angers, comme l'avait expliqué Ciccolini à l'issue du match contre Monaco : « Quand on travaille ensemble et qu’on fait des efforts, on est toujours récompensé. Au-delà du point, ce qui est important c’est l’état d’esprit et le contenu, ce qui va nous faire du bien je pense. On va tout faire pour maintenir ce niveau d’exigence pour faire un deuxième match aussi bon que celui-ci. »

 

Angers se donne un peu d’air mais reste assez fragile

Les Angevins sont invaincus à domicile depuis 3 matchs. Ils ont battu Nancy (1-0) et Metz (2-1), ont fait match nul face à Rennes (0-0) et Bordeaux (1-1). Si le stade Jean-Bouin semble leur porter chance, c’est sans doute la victoire face à Lille qui est la plus riche d’enseignements. Au stade Mauroy, l'équipe de Stéphane Moulin a rendu fou des Lillois qui ont terminé le match à dix.

Redoutables sur coups de pied arrêtés contre les Dogues et patients dans la construction des actions contre Nancy, les Angevins ont à chaque fois très bien joué le coup. Lors de leurs deux derniers matchs, ils ont parfaitement tenu l’entrejeu et ont été intraitables en défense. Nancy n’a jamais pu prendre l’ascendant physique au milieu de terrain. Quant aux Lillois, leur domination territoriale a été stérile. Si Angers n’a pas la stature pour se hisser durablement dans le top 10, c’est une solide équipe de milieu de tableau qui sait faire déjouer ses adversaires.


Le pronostic de Angers-Bastia

La clé du match résidera dans l’état d’esprit des deux équipes. Au vu du match contre Monaco, les Bastiais ont le niveau pour faire plier Angers. Mais, hors de leurs bases, seront-ils capables de se transcender ? Rien n’est moins sûr. Le Sporting est dans l’obligation de prendre des points, ce qui n’est pas forcément le cas d’Angers.

Deux éléments importants manqueront à l’appel : Jean-Louis Leca et Enzo Crivelli. Du côté angevin, il manquera Diedhiou, Traoré, Saihi, mais aussi Andreu et Ketkeophomphone. Pour autant, la prestation de l’équipe n’a pas l’air d’en souffrir. Mais cette saison, trois matchs sans défaite semblent être un plafond de verre indépassable pour le SCO. Jamais il n'a fait mieux en championnat.

Les Bastiais ne jouent jamais aussi bien que lorsqu’ils sont au pied du mur parait-il. La prestation contre Monaco doit leur servir de déclic pour sortir de cette spirale négative. Et pourquoi pas une bonne surprise ce soir ?

Vous pourriez aimer...

Fil Info