Bastia s'incline à Saint-Etienne (1-0) dans les arrêts de jeu. Photo: Getty Images

Le Sporting s’est incliné dans les arrêts de jeu ce soir à Saint-Étienne (1-0), à l’occasion de la 5e journée de L1. Un résultat cruel alors qu’on se dirigeait vers un partage des points logique.

La rencontre a débuté avec des Stephanois offensifs. Suite à une mauvaise passe en retrait, Beric s'est retrouvé face à Jean-Louis Leca dans la surface et a obtenu un penalty inexistant grâce à une simulation grossière. Le gardien bastiais repoussait néanmoins le tir (6e) et permettait à son équipe de rester dans le match.

Malgré la pression verte, le Sporting s'est montré peu inquiété et s'est même créé les plus belles occasions du premier acte. Coulibaly a vu son tir repoussé en corner par Ruffier (21e) et sa talonnade non cadré (44e) sur un superbe centre de Saint-Maximin. Plus tôt, ce dernier avait éliminé son adversaire côté droit avant de manquer de précision sur son centre-tir (27e).

En deuxième période, Saint-Etienne était plus dangereux, à l’image de Veretout, mais Leca restait vigilant (58e). Quelques minutes plus tard, Coulibaly voyait sa frappe détournée par Ruffier (62e).

Les joueurs de Christophe Galtier ont ensuite monopolisé le ballon en se montrant dangereux par moments, comme sur la tentative d'Hamouma repoussée par la défense bastiaise (74e). Alors qu’on se dirigeait vers un score nul et vierge, Yannick Cahuzac semblait déséquilibrer légèrement Hamouma dans la surface (92e)... L'arbitre s'en donnait à cœur joie pour siffler un deuxième penalty.

Deuxième penalty donc pour l’ASSE, transformé par Hamouma (94e), qui donnait la victoire aux siens dans les derniers instants. Cruel pour des Bastiais qui ont fait une prestation correcte et auraient mérité un nul dans le Chaudron.

On notera par ailleurs que François Letexier n’a pas hésité à accorder un penalty dans le temps additionnel, après en avoir sifflé un inexistant en début de match. Pas de compensation donc pour le Sporting. Il faudra désormais rebondir mercredi avec la réception de Nancy à Furiani (19h).

Vous pourriez aimer...

Fil Info