presentation-reims

Les débuts convaincants de notre entraîneur intérimaire ont débouché sur une officialisation de son statut en tant que coach jusqu’à la fin de la saison. Après des premiers mois houleux, le « Printant » est apparu sur notre terre. Mais qu’en sera-t-il en dehors de nos bases ? Quoi de mieux qu’un déplacement en terre champenoise pour tester notre niveau ? Les rémois, 10èmes, enchaînent des prestations en dents de scie et il faudra rester prudent. Heureusement, le parcage visiteurs sera bien garni pour soutenir nos « nouveaux » bleus !

 

Point fort

Après les deux grosses gifles d’affilées prises en septembre, le Stade de Reims s’est bien rattrapé. Six matchs sans défaite en championnat (3 nuls – 3 victoires).  Nos bleus vont donc enchaîner un second match face à un adversaire qui a le vent en poupe !

Une des qualités des rémois est qu’ils arrivent à conserver le score. Faire déjouer l’adversaire est plus qu’appréciable dans le football moderne et leurs victoires contre Bordeaux, Montpellier et Lille (toute à domicile), nous démontrent que le Stade de Reims y arrive plutôt bien.

Point faible

Même si l’état d’esprit a complètement changé avec sa série en cours de 6 matchs sans défaite, le Stade de Reims reste fragile du point de vue du mental. Si le doute arrive à s’installer dans leur tête, l’image de leurs deux mauvaises passes (3 défaites en débuts de championnat, puis deux défaites de suite avec 7 buts pris en 180 minutes…) pourrait être dévastatrice pour les hommes de Jean-Luc Vasseur. Essayons de faire comme le 13 janvier 2013 où Thauvin et Ilan nous avaient permis de ramener les 3 points du Stade Auguste Delaune !

Le gars à marquer à la culotte - ou à tacler à la gorge -

Benjamin Moukandjo s’est réveillé… Auteur de 3 buts sur les 4 dernières rencontres, il a réussi à sortir la tête de l’eau et devient par là même le renard de surface numéro un pour l’adversaire !

Rapide et toujours à l’affut, il exerce aussi un pressing constant sur les défenseurs, il faudra donc se méfier du camerounais surtout avec notre charnière qui sera amputée de Toto !

L’info qui ne sert à rien

Le stade de Reims est né de la fusion entre le « Sporting Club Rémois » et l’équipe de la « Société Sportive du Parc Pommery »… Oui oui, Pommery : le grand nom du champagne ! D’ailleurs jusqu’en 1999 le logo du club arborait fièrement une bouteille de cette boisson festive et luxueuse, l’image de marque de la Fronce en somme !

reims-ancien-logo

On est tous d’accord pour dire qu’il faudra « sabrer le champagne » samedi…

Mon pronostic

Si seulement Floyd n’avait pas été en retard à l’entrainement, j’aurais parié une grosse somme sur lui en tant que buteur sur ses anciennes terres ! On devra donc se contenter d’un 1-0 avec un but d’Ongenda. Déjà pour rentabiliser son prêt, ensuite pour enfin nous montrer que lorsqu’il joue à son poste, il peut faire des bons matchs (enfin j’espère).

NOI VULEMU STA… VITTORIAAA

Par Fabien

Vous pourriez aimer...

Fil Info