David Douillet s’est rendu hier en Corse pour évoquer la date du 5 mai, en présence notamment des membres du Collectif des victimes et du député Sauveur Gandolfi-Scheit.

Le Ministre des Sports a affirmé avoir été convaincu par la demande du Collectif de ne plus jouer de match en 5 mai à l’avenir, par respect pour les victimes de la catastrophe de Furiani survenue en 1992.

Il a par ailleurs déclaré que conjointement avec M. Gandolfi-Scheit, une proposition de loi serait faite en ce sens pour sacraliser la date du 5 mai. Néanmoins, cette dernière ne pourrait pas intervenir avant mai prochain en raison de l’élection présidentielle qui se profile.

La visite de David Douillet fait suite à celle de Noël Le Graët au début du mois. Le président de la Fédération française de Football avait exprimé lors de sa venue à Bastia ses engagements pour le 5 mai parmi lesquels celui de ne pas jouer de matchs le 5 mai prochain, qui marquera le vingtième anniversaire du drame de Furiani.

Fil Info