Le capitaine bastiais Yannick Cahuzac revient dans Corse-Matin sur l'élimination en Coupe de France et sur le match charnière qui attend son équipe chez le leader Clermont Foot.

(A propos de l’élimination à Valenciennes) « Il s’agit sûrement d’un mal pour un bien. Nous allons pouvoir nous concentrer sur le championnat. On essaye de positiver même dans la défaite et malgré le résultat, cette rencontre a montré, jusqu’à l’expulsion de Jérôme Rothen, que nous avions un groupe de 24 joueurs capables de rivaliser avec des hommes de Ligue 1. C’est pourquoi il n’y a pas eu véritablement de coup d’arrêt et qu’il n’y aura aucun problème pour se remobiliser et repartir de l’avant. »

« Le mois de février sera un tournant dans cette saison. Après ce n’est pas cette série de matchs qui nous enverra en Ligue 1 car derrière il restera encore beaucoup de combats à disputer. Mais psychologiquement, face à des concurrents directs, il y a vraiment un gros coup à jouer. [...] Depuis hier (lire mercredi), nous sommes rentrés véritablement dans la préparation de ce choc (à Clermont) et tout le monde est en pleine possession de ses moyens. On bosse très dur et nous savons que nous pouvons marquer encore un peu plus les esprits, demain à Clermont... »

Fil Info