Une pétition a été lancée afin de respecter la date du 5 mai, en mémoire des victimes de la catastrophe de Furiani. La promesse du président de la Fédération Française de Football de l'époque, Jean Fournet-Fayard, de ne plus jouer de match de football professionnel en cette date n'a pas été respectée (journée de L1 le 5 mai 2010 et prochainement le 5 mai 2012). Cette pétition a ainsi pour but que les instances nationales du football respectent leurs engagements.

Le 5 mai 1992, la Tribune Nord du Stade Armand Cesari s’effondre causant 18 morts et plus de 2300 blessés. La Corse entière est touchée par ce drame, le traumatisme est immense. Une catastrophe jamais connue dans le monde du football français. Et pourtant… les instances du football français contrairement aux responsables du football anglais n’accordent aucune importance à cette date. L’Angleterre, pays de football, ne joue plus aucun match les 15 avril et 29 mai suite aux drames d’Hillsborough et du Heysel. Est-ce si difficile pour la France d’en faire de même ?

Le jour même où toute la Corse commémorera dans le recueillement le vingtième anniversaire de la tragédie de Furiani, des matches seront joués !

La catastrophe de Furiani ne doit jamais être oubliée et ce, pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus. Un devoir de mémoire est indispensable : Furiani mai più.

Nous demandons qu'aucun match de football professionnel ne soit plus dorénavant joué en France un 5 mai. Nous sollicitons par conséquent l'inscription de ce fait dans les règlements de la FFF et de la LFP.

Cliquez ici pour signer la pétition

Fil Info