Ferrandi : "Voir aujourd'hui le stade vide, ça nous pèse"

Claude Ferrandi était l'invité de l'émission Le Débrief sur FFF TV ce lundi, avant la rencontre au sommet entre le Sporting Club de Bastia et Quevilly-Rouen.

Ferrandi

Le président bastiais est revenu notamment sur les matchs à huis clos dus à la crise sanitaire et les conséquences financières qui en découlent.

"On doit faire partie des équipes les plus pénalisées (par les matchs à huis clos). Le Sporting est un club très suivi par ses supporters en terme de fréquentation de stade. Depuis le National 3, on a l'habitude d'avoir un nombre de supporters assez conséquent. Voir aujourd'hui le stade vide quand on joue à domicile, ça nous pèse. Le coach disait qu'il commençait à se faire à l'idée. Mais sincèrement on a tous hâte de pouvoir reprendre cette vie normale, de retrouver nos supporters, ça nous manque réellement. C'est très pénalisant sur le plan sportif.

Les conséquences financières sont très grandes. Notre budget est basé en grande partie sur la fréquentation du stade et les abonnements. On a stoppé notre campagne d'abonnement à 5 000 abonnés puisqu'on entrait dans cette période de crise sanitaire. On n'a donc pas réussi à atteindre le nombre d'abonnés prévisionné dans notre budget, ni au niveau de la billetterie. Ce sont des choses que l'on surmontera, mais c'est pénalisant financièrement."

Vous pourriez aimer...