Ben Saada : "La saison n'est pas encore terminée"

De retour au Sporting depuis fin août, onze ans après l'avoir quitté, Chaouki Ben Saada évoque dans CM Sport sa nouvelle aventure avec le SCB et la saison en cours.

ben saada

"J'étais très heureux de revenir. Ça faisait bizarre de revoir les anciens joueurs avec lesquels je jouais en Ligue 1 et L2, comme Gilles Cioni et Gary Coulibaly. Quand je suis parti, j'étais dans la force de l'âge. Je reviens avec plus d'expérience, mais moins de jambes... [...] Je me sens biens, en plus je joue pour mon club formateur. Ce serait un beau challenge de retrouver la Ligue 2. Tant que les jambes suivent, je continue."

 

La dégringolade du club en 2017

"Cela m'avait déjà fait mal au cœur en 2010 et l'énorme travail effectué par Frédéric Hantz avait remis le SCB sur de bons rails, jusqu'en Ligue 1. Le voir chuter encore m'a fait beaucoup de peine. Beaucoup d'anciens joueurs ont fait preuve de solidarité pour la sauvegarde de l'institution, cela montre que le Sporting est un club à part. Gilles est resté, Gary est revenu, ils ont fait de grands sacrifices pour aider l'équipe. Quand on voit aussi ce que sont prêts à faire les supporters et les socios pour aider financièrement le SCB, c'est la preuve qu'il y a de l'amour pour ce club. On ne voit pas souvent cela ailleurs."

 

La saison actuelle

"On aurait pu faire mieux. Mais si on regarde les autres poules, nous serions premiers à chaque fois. Sedan réalise un championnat extraordinaire, mais c'est à nous de ne rien lâcher. Ils ont perdu leurs premiers points contre Reims et encaissé leur premier but. La saison n'est pas encore terminée. Si nous n'étions pas dans le bon état d'esprit, pas dans le bon ton, je m'inquiéterais pour la montée. Mais ce n'est pas le cas. Il faut être plus tranchant dans le dernier geste, nous pouvons marquer plus de buts."

 

Le départ de Stéphane Rossi

"Le départ de Stéphane Rossi nous a surpris. Aucun joueur ne s'y attendait. Ce n'est jamais évident pour un joueur quand il y a un changement de coach, car on se sent responsable. Mathieu Chabert nous apporte beaucoup. Il a déjà vécu une montée en tant qu'entraîneur avec Béziers. Les matchs à venir s'annoncent difficiles, le déplacement à Sedan sera décisif, mais je reste confiant."

Vous pourriez aimer...