La réaction de Stéphane Rossi hier après le match nul contre Cannet-Rocheville (1-1), lors de la 17e journée de N3.

rossi

« C’est une déception, par rapport au résultat et à la première mi-temps. Car avec l’appui du vent, on n’a pas réussi à être très performant, et encore plus décevant, on prend un but en milieu de première mi-temps.

En deuxième période, on s’est précipité, le vent nous empêchait de sortir les ballons. Puis sur les vingt dernières minutes, l’équipe est devenue conquérante. Elle a marqué et s’est créée quelques occasions, on a touché la barre. Mais quand on joue vingt minutes c’est trop peu. On est tombé sur une équipe très rigoureuse, ils ont réussi un exploit monumental en terminant le match à 11.

L’Etoile avait fait un énorme cadeau en battant Endoume. Tout le monde était très motivé pour rendre la pareille à l’Etoile en battant une équipe qui joue le maintien. L’équipe adverse a commis pas mal de fautes d’entrée, en étant très agressive, et on n’a pas réussi à avoir un jeu fluide. On pensait qu’avec de la patience, on pouvait gagner ce match. Puis on prend ce but, ce qui a changé le match, il fallait réagir et montrer autre chose. C’est ce qui s’est un peu passé en deuxième mi-temps.

Contrairement aux autres matchs, on a fait preuve d’agressivité, on a été beaucoup mieux dans ce domaine. La course à la montée s’annonce très difficile. Même en gagnant ce soir, on aurait eu toujours la même obligation de résultats. Il faut absolument gagner des matchs pour prétendre à quelque chose. En ne gagnant pas, on reste à distance (d’Endoume).

Le derby à Ajaccio sera un match difficile, comme le sera la réception du Gallia et le match à Gémenos. Il reste 9 matchs, ils seront tous difficiles. Je suis déçu ce soir. Il faut continuer et ne pas baisser les bras, car le championnat est long. Le Cannet a fait nul ici, l’Etoile a battu le leader... Les matchs sont difficiles pour tout le monde. Il est hors de question de lâcher.

Je comprends que le public soit déçu de la prestation et du résultat. Dans tous les clubs amateurs, il y a des joueurs qui ont été formés au niveau professionnel. Et ils s’entraînent quatre fois par semaine, contre cinq fois pour nous. Après on doit être capable de battre Le Cannet à Furiani ou de gagner au Pontet. »

 

Vous pourriez aimer...

Fil Info