Lors de la dernière réunion club-supporters, hier à Porto-Vecchio, Gilles Cioni a réitéré son soutien au Sporting, où il a décidé de rester malgré une offre de Ligue 2 provenant d’un club ajaccien.

cioni

« Quand on a commencé au club en 1993, à 33 ans, on se dit qu’on a notre mot à dire et qu’on ne peut pas laisser le club comme ça, qu’il faut l’aider. J’ai refusé des offres, dont un club corse qui évolue au niveau professionnel. Ce n’est pas un manque de respect, ils ont compris et je les en remercie. Toute ma vie j’ai fait des sacrifices pour devenir professionnel. J’étais obligé de rendre au Sporting - et à vous - tout ce qu’il m’avait donné durant 25 ans. Le Sporting a occupé presque la totalité de ma vie. L’équipe a pris conscience de ce qu’était le Sporting. Le derby ajaccien s’est joué devant 5 000 personnes, alors qu'on a joué devant plus de monde contre la réserve de l’AC Ajaccio... A un moment donné, tout le monde a compris qu’on n’était pas un club comme les autres. Je serai à 300 % pour les encadrer et faire remonter le club à la place qu’il mérite : au niveau professionnel. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info