Lors de la réunion club-supporters hier dans le Fiumorbu, Gilles Cioni est revenu sur la "polémique" qui fait suite à une émission sur Alta Frequenza, dans laquelle il était reproché notamment une prétendue surmédiatisation du Sporting par rapport aux clubs ajacciens évoluant en Ligue 2.

cioni

« Il y a eu une petite émission radio sur Alta Frequenza, où apparemment les gens disaient qu’on faisait de l’ombre aux autres clubs. Je ne vais pas m’excuser de porter le maillot bleu, qui est le porte-drapeau de notre île. On a une histoire et on fait tout pour lui redonner du lustre. On repart d’un peu loin mais je mettrai toute mon énergie pour que Bastia retrouve le monde professionnel. On ne va pas se le cacher. Jouer pour le Sporting, que ce soit en L1 ou en cinquième division, forcément ça met une pression. Quand on entre sur le terrain en 5e division et qu’il y a 7 000 spectateurs, alors que les deux clubs d’Ajaccio cumulés en ont 4 000...

Je le dis de manière détachée car je monterai certainement voir mon ami Jean-Louis à l’ACA, sans aucune rancœur. Je monterai soutenir un club corse. Je ne comprends pas certaines polémiques que l’on peut susciter.

En tout cas ce qui est sûr, c’est qu’on voit que Bastia conserve son leadership. De toute façon on n’avait pas de doutes là-dessus. Mais il faut travailler, il va falloir mouiller le maillot. Sur le continent vous êtes Bastia, avec Cahuzac, Leca, Crivelli… C’est « Bastia », c’est l’image qu’a le club sur le continent. On est attendu et il va falloir livrer des batailles. Et en Corse, c’est l’ACA, ce sont des derbys, ce sont des batailles aussi. A nous d’être le plus performant possible. Les plus jeunes commencent à comprendre ce que c’est de porter le maillot de Bastia. A nous d’être des lions pour que Bastia soit en professionnel dans quelques années. »

 

Vous pourriez aimer...

Fil Info