Après le match nul obtenu au Cannet-Rocheville (1-1) hier, Stéphane Rossi a indiqué se « satisfaire de ce point » glané à l’extérieur. Le coach bastiais souligne également une amélioration dans le jeu et dans le nombre d’occasions créées.

rossi

« Je me voyais mal perdre ce match, a-t-il confié à SCB TV. Un point à l’extérieur, c’est déjà bien. J’accepte d’avoir des occasions contre nous, à condition d’en créer et de mettre l’adversaire en danger. C’est exactement ce qui s’est passé, avec un système de jeu ambitieux. On était venu pour gagner, on a été mis en danger parfois mais on les a souvent mis en danger. On a plus d’occasions qu’eux. On égalise, encore une fois, après le match contre Le Pontet. Ça dénote un état d’esprit, une solidarité, il n’y a jamais d’envie de renoncer. Même si physiquement, on n’est pas encore à 100 %, avec des joueurs comme Gilles (Cioni) et Julien (Benhaim) qui ont débuté et qui n’ont pas le rythme de la compétition.

On va se satisfaire de ce point, il faut positiver sur tout ça. Par rapport au match du Pontet, on a été beaucoup plus conquérant, on a eu beaucoup plus d’occasions. [...] Il faut améliorer pas mal de choses sur le plan défensif pour être moins en danger, notamment sur les transitions quand on se fait contrer. Il est aussi important de travailler offensivement pour mettre les équipes en danger et gagner des matchs. Quand on va retrouver Furiani, il va falloir avoir un état d’esprit, impulser une dynamique. Il va falloir être en phase avec le public par rapport à l’engagement qu’on doit y mettre. Il y a des choses à travailler par rapport à tout cela. Il faut positiver sur ce point et avancer car mine de rien, ça ne fait qu’un mois qu’on travaille ensemble. »

 

Vous pourriez aimer...

Fil Info