Un deuxième pool d’éventuels repreneurs s’est manifesté publiquement ce dimanche pour la reprise du Sporting Club de Bastia. Bruno Battistelli, accompagné notamment de l’ancien joueur pro Laurent Roussey, a dévoilé son projet au micro d’Alta Frequenza.

logo scb

« C’est avant tout issu d’une volonté sportive, avec des professionnels que sont Laurent Roussey, Pascal Saint-Yves [...]. C’est une initiative qui a été prise il y a quelques semaines, quand on essayait de sauver le club en Ligue 2. Les intentions des repreneurs comptaient aussi un projet sportif, donc on ne s’est pas mis en position par rapport à cela puisque la notion insulaire était très importante à nos yeux.

Aujourd’hui, on fait une proposition avec une équipe sportive de compétence importante, mais aussi des capitaux. On ne réclame pas le club dans son entier, peut-être une autonomie sportive puisqu’il y a un projet sportif. Mais surtout trouver des partenaires locaux pour que le club reste Corse avant tout. Et évidemment un attachement profond aux socios, qui ont fait un travail remarquable depuis ces dernières semaines, avec une mobilisation sans égal à ce niveau-là, puisque rappelons qu’on repart en National 3. Il en ressort quand même une motivation énormissime pour les gens et les partenaires qui veulent s’inscrire dans cette démarche.

On est là, on se positionne au niveau sportif. On fait un appel à tous repreneurs pour élargir le cercle, que l’on veut très attaché à la Corse. Qu’on ait les moyens de pérenniser l’action. On a des moyens, et avec l’aide des socios et de tous ces partenaires, on peut s’inscrire dans une politique de sérénité pour atteindre l’élite le plus rapidement possible.

On ne veut pas se mettre en concurrence (avec l’autre équipe de repreneurs, ndlr). On saura s’effacer si le projet sportif d’autres repreneurs semble louable et à connotation très insulaire. Laurent Roussey se dit très fier (à l’idée) d’entraîner Bastia même en National 3. C’est un gage de motivation et d’intérêt profond. Ainsi que Pascal Saint-Yves qui en termes de manageur sportif est quelqu’un de très apprécié dans le milieu, et peut emmener énormément au football corse et à Bastia.

Mon frère (Thierry Battistelli, qui fait partie de l’équipe dirigeante actuelle, ndlr) est très peu au courant de cette initiative. Mon frère est complètement détaché aujourd’hui du Sporting. Il n’a absolument rien à voir avec cette démarche, c’est très important de le dire. Cette initiative est complètement indépendante, elle se fait via des gens que je connais et qui ont un amour de la Corse. Ça tombe sur moi, avec mon nom, avec une coïncidence qui est ce qu’elle est. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info