Jérôme Rothen a évoqué avec émotion la catastrophe de Furiani hier dans l'émission Le Vestiaire.

rothen

"J'ai connu les 20 ans du drame. Il y avait eu une grosse manifestation, un gros truc mis en place. On est tous au courant sur le Continent mais on n'a pas le même ressenti que Bruno (Valencony) ou des gens qui ont vécu ça. Le fait d'avoir joué dans ce club, forcément les gens t'en parlent. Au moins tous les mois, tu tombes sur une personne qui te parle de ce drame ou qui est tombée, ou qui a perdu un proche... C'est un club tellement à part que tu es obligé de te faire adopter par les Corses quand tu es un joueur qui vient du Continent. Je n'étais pas le seul de cette génération à être très attaché au Sporting quand on y était, et même quand on part, on reste très attaché à ce club. Malheureusement, ce drame fait partie de l'Histoire. Le fait d'avoir en plus de ça vécu les 20 ans avec cette manifestation, tu prends un gros coup derrière la tête. Franchement on a vu des images, c'est incroyable... Et forcément, tu es obligé de soutenir ce 5 Mai et de t'en souvenir tous les ans, même si j'étais gamin à l'époque, j'avais 13 ans."

Vous pourriez aimer...

Fil Info