praud

Pascal Praud fustige vivement les incidents qui ont émaillé la rencontre Bastia-Lyon dimanche. Pour lui, le Sporting n’a plus sa place en L1.

« François Ciccolini, ex-entraîneur de Bastia, qui avait prononcé des paroles après le match aller contre Lyon, je le tiens comme l’un des responsables de ce qui s’est passé hier en fin d’après-midi. Lui, comme quelques autres : supporters ultras, hooligans bastiais, dirigeants complaisants, entretiennent un climat d’intimidation, distillent un parfum de vendetta, entonnent un air de paranoïa, qui rend le foot à Bastia injouable et le stade de Furiani infréquentable. Au nom du particularisme corse, et par peur des représailles, les autorités, la ligue professionnelle et disons-le, les médias, préfèrent se taire ou fermer à demi les yeux, qu’affronter ces minorités actives qui prennent en otage le football. Bastia, hélas, n’a plus sa place en Ligue 1. Je dis hélas, car je pense ce matin à la majorité du public de Furiani, qui a applaudi les Lyonnais quand les joueurs sont revenus sur le terrain, mais qui ne pourra rien contre les sanctions exemplaires qui doivent précipiter le club en Ligue 2. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info