Yannick Cahuzac a évoqué ce lundi dans Stonda Turchina la situation sportive du Sporting. Le capitaine bastiais est convaincu que l'équipe réussira à se maintenir en Ligue 1.

cahuzac2

« Les rapports sont très bon avec Rui Almeida. C’est un coach qui parle beaucoup avec tous les joueurs pour avoir un maximum d’informations, connaître l’environnement du club. C’est un bosseur, je pense que c’est un bon entraîneur pour notre club.

Il faut rester positif même si on est dans une situation critique. Ça fait 3 mois qu’on n’a pas gagné, normalement on devrait être à 10-12 points (de retard). Je pense qu’il y a le feu dans beaucoup d’équipes. Il faut gagner les matchs pour avancer, je suis convaincu qu’on va y arriver. Si on arrive à battre Lille à domicile, et que Nancy et Dijon perdent à l’extérieur, on serait au moins barragiste. Donc franchement, je pense qu’il faut positiver, je suis persuadé qu’on va le faire. On sait que ça va être compliqué jusqu’au bout mais je pense qu’on est armés. On a des joueurs importants qui reviennent. On va avoir un match amical pendant la trêve qui va redonner du rythme et du temps de jeu à ceux qui reviennent de blessure notamment. Je pense qu’on peut battre des équipes comme Lorient, Rennes, Lille. On va le faire.

Une descente ça marque tout un groupe, peu importe les joueurs, ça a des répercussions sur tout le monde. Même pour des joueurs en prêt, sur leur CV il y aurait une descente. On a abordé beaucoup de fois ce sujet dans le vestiaire, les joueurs ont été réceptifs. Je suis convaincu qu’on a un groupe concerné.

Notre grosse difficulté cette année, c’est le manque de points à domicile. On n’a jamais été aussi catastrophiques à domicile au niveau comptable. C’est indigne de notre club, indigne de nos valeurs. Tous les ans on s’est maintenu grâce aux matchs à domicile. Cette année c’est vraiment là notre faiblesse. On a besoin de tout le monde. Je lance un appel au public, il faut vraiment qu’on retrouve notre Furiani pour nous pousser, nous transcender, et battre Lille. On a un calendrier difficile mais il l’est pour tout le monde. Le championnat est assez homogène, tout le monde peut battre tout le monde. Les blessés qui reviennent vont recréer de la concurrence, c’est bien pour l’équipe. »

Vous pourriez aimer...

Fil Info