Les réactions de Rui Almeida et de Christophe Galtier après le match nul ente Bastia et Saint-Etienne (0-0).

almeida

Rui Almeida : « Avant tout, un mot pour Pajot, il va bien je suis très content. Deux matchs en cinq jours : deux cartons rouges. On joue avec un joueur de moins 60 % du temps... Bastia doit prendre les points dont il a besoin. On a perdu 2 points contre Nantes, mais aujourd’hui c’est un point positif. Nous allons prendre des points à Dijon, Nancy... Nous avons joué mercredi 80 minutes en infériorité numérique, aujourd’hui aussi pendant 30 minutes... La fatigue est compréhensible. Il nous manque aussi Enzo, Cahuzac, ça fait beaucoup. Aujourd’hui on prend un point, on revient à 2 points de Dijon. J’aimerais que ça aille plus vite bien sûr. Pour moi, l'objectif est toujours le même, à domicile comme à l'extérieur : gagner. C'est mon caractère : il n'y a rien de différent à l'extérieur ou à domicile, si ce n'est dix ou douze mille spectateurs en moins pour nous quand nous jouons à l'extérieur. Aujourd'hui tout va très vite, je n'ai pas six mois pour construire mon modèle de jeu. Mais cinq jours, ce n'est pas beaucoup non plus. Je vais chercher les solutions pour les blessures et expulsions en défense. Il n'y a pas d'excuse. L’équipe qui va jouer samedi à Guingamp aura un état d’esprit pour gagner le match. Je suis content quand les supporters sont exigeants, c'est bon signe. Il y a beaucoup de choses à améliorer, offensivement. Défensivement, nos joueurs ont donné une bonne réponse. Ne pas encaisser de buts face à Saint-Etienne c'est positif. Il faut arriver à Guingamp chercher les points laissés ici ce soir et contre Nantes. »

 

Christophe Galtier : « C'est une mauvaise opération pour les deux équipes. Surtout pour nous puisqu'on s'est retrouvés en supériorité numérique. Avec la malheureuse expulsion (de Saint-Ruf) - il n'y a pas l'intention de faire mal -, ça a été un match différent. En seconde mi-temps à dix contre dix on ne s'est créé qu'une petite situation sur un centre. Si on avait joué 5 ou 6 minutes de plus nous aurions pu être pris par un contre. On n'arrive pas à concrétiser nos actions, c'est comme ça depuis un moment. Quand on ne marque pas de buts, on ne peut pas gagner, le match peut durer deux heures, on ne peut que perdre. En espérant pouvoir revenir à Bastia la saison prochaine, et que le Sporting se maintienne en Ligue 1. »

Avec AFP

Articles similaires

Fil Info

Classement